Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Rien n’est acquis »

Ecrit par Martial HESPEL

Christophe, pouvait-on prévoir une victoire aussi nette ?

J’avais un double choix que je peux maintenant avouer. J’hésitais entre associer Benjamin Balleret à Thomas Oger ou Guillaume Couillard. Je préfère ce dernier sur terre battue mais il souffre d’une petite blessure au dos. L’aligner était un pari difficile. Vendredi et samedi matin les signaux étaient au vert. Mais j’étais crintif tout le match malgré un score largement en notre faveur (6/4 6/4 6/2). Guillaume souffre d’une petite lésion musculaire et nous avions cette épée de Damoclès au dessus de la tête toute la partie. A tout moment ça pouvait se réveiller. Mais tout s’est bien passé. Nous avons joué face à une équipe de Lettonie très forte individuellement. Mais associés, Gulbis et Juska sont peut-être un peu moins efficaces qu’en solo. Ce résultat concrétise le choix d’aligner Guillaume. Et surtout, il concrétise la confiance que j’ai envers Benjamin. C’est un double de très haut niveau. Battre en cinq sets au tour précédent Mirnyi et Valsilevski (Biélorussie) s’était déjà une vraie performance. Mais enchaîner avec une victoire en trois sets secs contre Gulbis et Juska, prouve que Benjamin et Guillaume forme une très belle paire de double.

 

Benjamin peut-il réaliser l’exploit et battre Gulbis demain ?

Contre Jean-René Lisnard, Gulbis a eu des mauvais passages, au moment où Jean-René était moins bien. Mon joueur était inconstant, alors Gulbis l’était aussi. Quand Jean-René a répondu présent avec de belles phases de jeu, Gulbis a élevé son niveau de jeu. J’ai vu un Gulbis qui savait très bien se déplacer sur le court. Mais il a un point faible à exploiter : le mental. Il pète les plombs très vite. Lors du double, il a explosé une raquette à la fin du premier set. Benjamin, s’il veut battre Gulbis, va devoir exceller du début à la fin. C’est un garçon qui sait se transcender dans des moments rares et importants, un peu à l’image de ce que fait depuis quelques semaines Tommy Haas.

 

Pour le dernier simple, visiblement, Martins Podzus pourrait être aligné à la place de Juska…

C’est aussi ce que je pense. Juska est en dedans. Il a montré des signes de fatigue contre Benjamin vendredi et n’était pas à son mieux aujourd’hui pendant le double. Martins Podzus vient d’atteindre la semaine dernière les demi-finales d’un ITF en Croatie en sortant des qualifications. En fin d’après-midi, la Lettonie lui a cordé des raquettes neuves. De mon côté, Jean-René sera aligné normalement. Il se sentait bien après sa défaite contre Gulbis. Mais c’est toujours difficile pour un joueur qui a très peu de références depuis un an. Il doit à la fois se concentrer sur l’adversaire, sur la tactique à adopter et aussi à sur son jeu car il est en manque de repères. C’est un mécanisme est cette triple réflexion est difficile à gérer. Ce soir nous sommes devant, mais ça va être très dur : rien n’est acquis.



Voir plus d'articles de la même catégorie