Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Restructurer notre jeu collectif »

Ecrit par Martial HESPEL

Dix journées, huit victoires, un nul et une défaite. Antibes, candidat annoncé la montée en Nationale 2 et leader de NM3. Mais attention, Gilles Sanchez, l’entraîneur, rappel que la marge reste faible.

Gilles, le 6 décembre dernier, à l’occasion de la neuvième journée, Antibes a perdu à domicile face à Istres. Même vu de l’extérieur, on l’avait senti venir…
Je craignais ce match car c’est une équipe qui avait fait de bons résultats comme le nul contre Aix ou la victoire à Prades-le-Lez. Je nous savais dans le dur, sur la corde raide depuis trois semaines déjà, donc je n’ai pas été vraiment surpris. Ils ont été très agressifs et mobiles ce à quoi nous n’étions pas préparés. Nous n’avons joué que les trentes dernières minutes donc c’était compliqué de remonter l’écart de sept buts à la mi-temps, même si nous sommes revenus à un but en fin de match. Nous avons manqué énormément d’efficacité au tir, eux étaient renforcés par un joueur de D1. C’est ce qui a fait la différence.

Suite à ce revers, l’équipe s’est relevée en allant gagner à La Garde / La Valette et compte ainsi, juste avant la mi-course, un bilan de 27 points pris sur 30 possible, le groupe est-il dans les temps ?
Nous n’avons pas vraiment de tableau de marche, ça serait trop prétentieux de penser de la sorte. Tous les matchs sont compliqués et nous n’avons pas énormément de marge. Mais si on m’avait dit pendant la préparation d’août que sans Rivet (Qui a quitté le club début octobre ; ndlr), sans Dan Turbatu (Qui souffre d’une hernie discales depuis le début de saison ; ndlr) et sans Sanssouci, pendant quatre matchs sur six (Suite à une fracture du nez début novembre ; ndlr), nous serions premiers avec deux points d’avance, j’aurai signé des deux mains. 

Quel sera ton principal cheval de bataille au niveau du jeu pour progresser encore ?
Sur les derniers matchs j’ai eu du mal à retrouver le projet de jeu que nous avions travaillé depuis le début de saison et que l’on voyait clairement sur les six premiers matchs. Donc il va falloir restructurer notre jeu collectif en attaque comme en défense pour éviter de changer de défense constamment et nous amener un peu de stabilité qui nous rassurerait. Il nous faut répéter pour automatiser certaines situations encore davantage.

Tu reprends par deux matchs à la maison, en recevant Villeneuve-Loubet le 17 janvier et Prades-le-Lez le 31 janvier, c’est toujours agréable après les fêtes ?
Nous n’éprouvons pas plus de difficultés à l’extérieur qu’à la maison. Donc cela ne change pas grand chose. Cela sera très compliqué pour ces deux matchs, nous jouons des équipes qui n’ont rien à perdre contre nous et qui montent toutes leur niveau de jeu. De plus je pense que ces deux équipes ont une belle marge de progression.

Tu as beau être leader du championnat, ton meilleur buteur, Walid Djebnoune, n’est que quatorzième au classement des scoreurs, ce qui prouve que Antibes c’est avant tout un collectif ?
On fait un sport collectif donc sortir une individualité n’est pas important pour moi. Mon discours est de se mettre au service de l’équipe et les équipes les plus fortes sont celles qui présentent du danger à tous les postes. 

En parlant de buteur, pour la reprise, c’est le derby contre Villeneuve-Loubet avec dans ses rangs Julien Lasserre, qui jouait l’an passé en Nationale 1 et qui, avec 79 buts en dix matchs, s’impose comme l’un des patrons de cette Poule 8, il faudra le surveiller de près ?
On sait tous que c’est un très bon joueur. Evidemment on se méfiera de lui, mais pas que…

(Crédit photo : Magsport06)



Voir plus d'articles de la même catégorie