Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Quinze sets plus tard

Ecrit par Martial HESPEL

Après deux simples et un double riches en émotions, l’Afrique du Sud mène 2 à 1 à domicile contre Monaco à l’occasion du premier tour du Groupe II de la Coupe Davis.

L’Afrique du Sud et Monaco sont en train de nous offrir une rencontre de Coupe Davis comme nous les aimons. Du suspens, des surprises, des retournements de situations et de l’émotion. Vendredi, qui aurait parié sur une victoire en cinq sets après quatre heures et trente minutes de jeu de Romain Arneodo sur le local Rik de Voest ? A 33 ans le Sud Africain, qui plus est devant son public, est rodé aux matchs nationaux. Mais le 170e mondial à la l’ATP a plié face au Français résident monégasque de 21 ans pour qui c’était sa première apparition en Coupe Davis. Le 528e mondial a déjoué tous les pronostics (cliquez ici).

Le match opposant De Voest à Arneodo a pris beaucoup de retard à cause de la pluie. Ainsi, une petite partie du deuxième simple entre Scholtz et Balleret a pu se dérouler. Encore une fois, cette compétition si particulière va nous prouver que le classement ATP n’est en aucun cas à prendre en compte lors de ce week-end. Scholtz est aujourd’hui 952e mondial et a connu son meilleur classement, le 580e rang, il y a bien longtemps, en avril 2011. De son côté, Benjamin Balleret, qui sort de la meilleure saison de sa carrière, est cette semaine 276e mondial. Pourtant, c’est Scholtz qui remporte le premier set (7-5). Au début la deuxième manche, Balleret mène 3 à 1, le match est intérompu à cause la nuit qui tombe, on se laisse à penser que le Monégasque a pris en ce début de round la mesure de son adversaire. « C’est emotionnellement fort. Mais ce n’est que le début j’espère », nous a confié hier soir Thomas Oger. Mais ce matin, Scholtz va remporter la deuxième manche (7-6). Balleret va revenir au score (6-3 6-3). Mais son adversaire, poussé par son public, va remettre le deux équipes à égalité en bouclant l’affaire au cinquième set (6-3).

Monaco dos au mur

« C’est la magie de la Coupe Davis. Rien n’est acquis mais rien n’est jamais perdu. » Ces paroles viennent du Monégasque Guillaume Couillard qui a fait la paire avec Thomas Oger en double. Les deux hommes ont affronté dans l’après-midi Ruan Roelofse et Raven Klaasen. Ce dernier, 30e mondial en double, vient d’être finaliste de l’Open d’Australie. Si les locaux vont remporter les deux premières manches (6-4 6-4), comme Balleret l’a fait plus tôt dans la journée, les Monégasques vont égaliser (6-3 6-4) mais vont plier dans la cinquième et ultime manche (6-3). L’Afrique du Sud mène 2 à 1. « Ils ont mieux servi et retourné que nous. C’est la clé sur dur et en altitude », confie Couillard. « Ils ont entre 500 et 1000 personnes qui les poussent : c’est l’avantage de jouer à domicile. Dans le money time, bien servir et retourner est la clé : on a pas su le faire. » Pourtant, Couillard ne baisse pas les bras pour la suite : « On reste confiant. On ne sait pas si nous allons gagner les deux matchs demain mais une chose est certaine, nous allons tout donner jusqu’à la dernière goûte d’énergie. On va mettre le bleu de chauffe et on va y aller. »

Dimanche, sous réserve de changement, Balleret va affronter De Voest. Puis Nikala Scholtz a rendez-vous avec Romain Arneodo.

(crédit photo : Fédération Monégasque de Tennis)



Voir plus d'articles de la même catégorie