Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Que vaut réellement Saint-Laurent ?

Ecrit par Martial HESPEL

Pour la quatrième saison consécutive, Christian Delgado est sur le banc de la N3M du SLB. Après quatre journées, c’est le moment de se poser les bonnes questions.

Saint-Laurent, au moment de cette première trêve de quinze jours en Nationale 3, compte un bilan de deux victoires pour deux défaites. Mais les deux fois où le groupe du coach Delgado est sorti vainqueur, cela s’est passé face à deux formations qui ont tout perdu et qui semblent bien inférieures au reste du championnat : Nice et Martigues. D’autre part, en quatre matchs, Cagnes-sur-Mer ne compte qu’une victoire… 80-71 face à Saint-Laurent. Alors, comme ce fut le cas lors de la claque reçue à domicile contre Menton, 72-94, faut-il s’inquiéter pour les Laurentins ?

Premier élément de réponse, avec la composition du groupe. « L’équipe a été réduite à cinq joueurs et les mutations tardives de Gimeno et Bravetti ont jeté un gros doute sur le devenir du groupe. Pour arranger le tout, deux joueurs qui devaient s’engager au club, se sont dédits », confesse Delgado à www.magsport06.fr. Le noyau restant est composé de Monge, Delgado, Longin, Aleçu et Nahon. Alors, ont rejoint le groupe. un non muté en la personne de Moschetti. Filatre est arrivé de Vence et Tapinier de Lille. Enfin, Glaude est monté de la réserve et Bouis, un junior, intègre le groupe senior. Mais ce dernier était blessé avant le début de saison.

Mais tout ne fut pas simple. « De grosses difficultés pour travailler avec l’ensemble des joueurs nous ont pénalisé dans la préparation et c’est avec un manque de sérénité que nous avons joué Nice, heureusement nous avons tiré notre épingle du jeu. Il est vrai que Nice ne jouera pas le haut de tableau cette année donc la victoire est à relativiser. » Derrière, face à la « grosse voilure » qu’est Menton, Saint-Laurent a rendu les armes en seconde mi-temps par manque de maîtrise de jeu. Face à Cagnes, Jérémy Delgado était blessé. « Contre cette équipe en recherche de victoire nous avons proposé un jeu souvent médiocre sans agressivité défensive qui ne pouvait peser dans la rencontre. »

Enfin, face à Martigues, le match est équilibré les deux premiers quarts temps : personne ne parvient à faire la différence. « Dans le troisième avec une bonne agressivité défensive on gagne des ballons et l’adresse retrouvée nous propulse à 21 points d’avance à six minutes du final. » Sauf qu’au final, le SLB ne va gagner que par cinq unités… Que s’est-il passé ? « Martigues joue son va-tout dans l’agressivité et provoque neuf pertes de balles avec un retour au score à quatre points à 90 secondes du terme. »  Mais Martigues est parti de trop loin et va s’essouffler dans les derniers instants.

Avant de se déplacer à Agde dans six jours, qui ne compte qu’une victoire, Delgado met l’accent sur la cohésion mais aussi améliorer les temps faibles. Pour le moment, seul Filatre occupe l’infirmerie. « Notre début de saison est conforme à nos prévisions et notre salut va passer par un gros investissement collectif. »

(Crédit photo : SLB)



Voir plus d'articles de la même catégorie