Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Prouver que j’ai ma place en DN1 »

Ecrit par Martial HESPEL

Il est la preuve la plus récente de la qualité formatrice de la DN3 du SC Nice. Thibault Athané, aujourd’hui en DN1 à Vaulx en Velin, n’attend qu’une chose : en découdre.

Il va mieux et n’attend qu’une chose, être sur une ligne de départ. Thibault Athané, auteur d’une très belle saison en 2013 avec la DN3 du Sprinter Club de Nice, a signé cet hiver à Vaulx en Velin en DN1. Mais début janvier, sur une chute anodine, il s’est fracturé la clavicule. Une préparation tronquée mais tout de même correcte puisqu’une opération n’était pas nécessaire et le Niçois a pu participer au début du mois au stage de son nouveau club en Espagne. « Je suis repassé sur la route à cette occasion. J’avais toujours mon attelle. Aujourd’hui je ne l’ai plus depuis une semaine. Logiquement je ne devrais pas encore reprendre, il faut que tout se solidifie un peu plus, mais c’est impossible pour nous de rester aussi longtemps sans rouler. Depuis quelques jours je commence à me remettre en danseuse mais c’est encore un peu tôt pour véritablement sprinter. Malgré tout, j’arrive à faire des intensités. »

« Ma blessure est derrière moi »

Même si durant le stage Athané a senti qu’il avait logiquement du retard par rapport à ses équipiers, il ne s’inquiète pas et prend les premières courses de la saison comme des entraînements plutôt que des objectifs. Le vainqueur du Grand Prix d’Antibes (toutes catégories) en juillet va ainsi reprendre le 8 mars au Grand Prix de Bohas, une course en circuit d’un total de 111 kilomètres, réservée au 1ère, 2ème, 3ème, POC et Junior. Puis arrivera la Transversale des As et enfin Saint-Étienne ou Annemasse. Les objectifs arriveront ensuite. « Je suis impatient de reprendre. Le plus dur c’est de regarder les autres courir sur les Courses au Soleil et de suivre en direct les courses de Jean-Masse et d’Aix. » De plus, Athané était dans la pré-sélection pour la première manche de la Coupe de France DN1, Jean-Masse, et était donc susceptible de commencer tambour battant sa nouvelle carrière en DN1. « Moralement c’est dur. Aujourd’hui j’ai hâte d’en découdre. Ma blessure est derrière moi. »

« Je ne suis pas là par hasard »

Une impatience qui est appuyée par sa « très bonne » intégration au sein du groupe. « Nous sommes quatre nouveaux et tout s’est très bien passé au stage. Nous avons même profité de la journée de repos pour organiser une sortie ludique au bowling pour mieux se connaître en dehors du vélo. C’est important. » Pour Athané, âgé de 22 ans, cette saison est l’occasion de découvrir le très haut niveau du cyclisme amateur. « On est monté d’un niveau. Rien qu’au briefing d’avant course c’est autre chose. Je ne dis pas qu’au Sprinter c’était du loisir, mais en DN1 on sent davantage l’envie du résultat. Il y a plus de moyens, c’est une autre organisation et ça donne envie. J’avais pour objectif de monter en DN1 ou au moins en DN2. Maintenant que j’y suis, je veux en découdre, prouver que j’ai ma place, que je ne suis pas là par hasard et montrer que les résultats que j’ai eu la saison passée, je peux les reproduire ici. » C’est donc au milieu des Pijourlet, Bacon et autre Corbex, qu’Athané va tenter de barrer la route aux ogres de ce début de saison : l’Armée de Terre et Aix en Provence.

(crédit photo : VCVV



Voir plus d'articles de la même catégorie