Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Programme chargé pour Vacherot

Ecrit par Martial HESPEL

Entre le passage du BAC en juin prochain et une installation progressive dans le monde du tennis professionnel, Valentin Vacherot (17 ans ; 195 cm) ne va pas s’ennuyer en 2016.

Le 20 octobre dernier, alors qu’il n’a encore que 16 ans, Valentin Vacherot, Français et demi-frère du Monégasque Benjamin Balleret, décroche son premier point ATP. Sur un 10.000$ à El Kantaoui, il a passé les qualifications et donc le premier tour. Une élimination au tour suivant ne va pas altérer son plaisir comme il l’explique à www.magsport06.fr. « Sur le coup ça a été un très bon moment car en plus de cela j’ai battu un joueur français que je connais assez et bien mieux classé que moi (Maxime Petel ; ndlr). Mais par la suite je ne me suis pas focalisé dessus. J’ai enchainé deux autres tournois en me disant que ce n’était qu’un début. » Comme un gosse sous son premier sapin de Noël, il n’a pas boudé son plaisir lorsque le classement mythique ATP a été actualisé, tout en se tournant vite vers l’avenir. « Dès le leundi où le classement est sorti je suis allé voir et ça m’a fait plaisir. Mais par la suite je n’y ai plus trop prêté attention. » 

Dès la semaine qui a suivi, il a à nouveau passé les qualifications en ayant moins de chance au tirage du premier tour en tombant sur le Russe Nedelko, 300e mondial. Vacherot va remporter la première manche 6-4, avant de coincer 4-6 1-6. « Je fais un très bon match. Même si le score au troisième est sec tous les jeux étaient serrés mais on va dire que le match avait tourné et son expérience l’a fait passer devant. Il y a beaucoup de points positifs sur ce match car c’est la première fois que je jouais un joueur aussi bien classé. » Le manque d’expérience du Français va également lui barrer la route à des moments importants où, ici et là, des balles de break vont lui échapper. Dans la foulée et pour terminer sa saison, il va participer à un tournoi Junior, un Grade 3, à Saint-Cyprien, histoire d’engranger un maximum de matchs avant la coupure. Il en jouera trois puisqu’il sera éliminé en quart de finale. « Je n’ai pas spécialement bien joué. J’arrive en quart de finale en gagnant deux fois en trois sets et en ayant un set de retard à chaque fois. Mais j’ai bien aimé ce tournoi car je suis passé de Futures à un Junior ce qui m’a fait changer de cadre en peu de temps. »

Après une grosse semaine de repos, il va débuter sa préparation vers la mi-novembre. De part son évolution physique et l’amélioration de son niveau, il a pu s’entraîner bien plus souvent avec les joueurs de la Fédé Monégasque : Balleret, Nys, Arneodo, Catarina et Diep.  « Physiquement j’ai bien vu le changement au niveau des séances qui sont plus poussés avec une séance supplémentaire par semaine. » Des confrontations à l’entraînement de qualité qui vont lui permettre de franchir un cap rapidement. Une progression nécessaire car, le point pris à l’ATP, n’est pas si symbolique que ça. « Je suis à 90% certain de rentrer sur les qualifs des Futures. Mon calendrier va surement être plus fourni mais je ne vais pas faire que des 10.000$. Etant encore au lycée, je vais essayer d’en faire quelques-uns et d’utiliser les vacances pour cela. Mais je vais faire plus de tournois séniors français que de Futures sur la saison. » Il participera à quelques tournois Juniors également comme Beaulieu, Cap d’Ail et Istres qui sont proches de chez lui, surtout les deux premiers, où il jouera quasiment à domicile.

Ces objectifs pour 2016 sont précis. Il souhaite grappiller un maximum de points ATP avec en ligne de mire un classement -15 au moins d’octobre prochain voire même une place dans le Top 100 tricolore. Mais comme déjà évoqué, voyager en Future dans toute l’Europe est encore trop tôt pour lui. « Je passe le BAC ES en juin. Ça fait trois ans maintenant que je m’entraine beaucoup et que je dois faire avec des horaires pas énormément aménagés mais je m’en suis toujours sorti avec quelques bricoles le soir où je peux toujours bosser entre 1h et 1h30. Mais sinon le week-end sert énormément pour cela où je cherche à en faire le maximum ici. Je vais tout faire pour avoir la meilleure note au BAC car cela peut beaucoup aider pour la suite. » Malgré tout, il profitera un maximum des Futures qui se dérouleront en France, il sera d’ailleurs, dès le samedi 16 janvier, sur les courts pour disputer les qualifications du 10.000$+H de Bressuire.

(Crédit photo : Bernard Brad Pacalin)



Voir plus d'articles de la même catégorie