Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Priorité à la formation chez l’ASM

Ecrit par Martial HESPEL

En gagnant au Cavigal Nice, l’AS Monaco s’offre le droit de jouer sa finale en recevant Martigues samedi avec l’ambition de passer en play-offs de Nationale 2 Féminine au grand bonheur de son Président même si l’essentiel est aussi ailleurs.

Grosse respiration sur le Rocher. Samedi, la N2F de l’AS Monaco a bien failli hypothéquer ses chances de jouer les play-offs en s’imposant de justesse 59-61 dans la salle de l’équipe espoir du Cavigal Nice alors que beaucoup d’observateurs étaient déjà tournés vers l’ultime réception de Martigues. Les filles du Président Arnaud Giusti joueront donc LA finale pour savoir qui accompagnera le Monaco Basket Association en play-offs. En effet, une victoire sépare l’ASM de Martigues au classement en faveur du club martégal. Monaco doit gagner, mais en s’étant imposé à l’aller de trois points, l’écart, même d’un panier, suffira. 

Un projet qui va dans la lignée d’une saison 2015-2016 jugée décevante malgré un maintien plutôt confortable. Pour cette saison, le Président avait maintenu en poste son coach Olivier Tuso en prévenant bien qu’il en attendait plus comme il le confirme à www.magsport06.fr. « La N2F avait clairement comme objectif de jouer les premiers rôles cette saison et de faire mieux que les saisons précédentes. » Et depuis sa défaite du 4 février de justesse, 58-60 à domicile face au MBA, l’ASM a tout gagné, même si la correctionnelle est passée proche à Nice. « C’est vrai que la défaite de justesse contre MBA – sur une erreur en remise en jeu alors que nous avions la balle en main à quatre secondes de la fin – nous a fait mal et que depuis on joue sur courant alternatif en alignant des matchs parfaits et de la bouillie de basket. Néanmoins l’objectif play-offs est encore jouable. Nous avons notre destin en main et en play-offs tout est toujours possible ! »

Et il serait fort symbolique de retrouver le MBA et l’ASM en play-offs. Si le premier aura déjà un avantage comptable, qu’adviendra t-il si les deux clubs venaient à monter ensemble en Nationale 1 ? La rivalité n’en sera que plus forte, même si Giusti tient à ne pas opposer les deux clubs, tant il est impossible de les comparer. N’ayant que sept ans d’existence, le MBA avance encore pas à pas. « Le match entre les deux clubs n’en est pas réellement un, même si le MBA a la volonté et revendique être le leader féminin, nous avons aussi notre place sur cet échiquier. L’ASM ne date pas de sept ans en arrière et a toujours eu la volonté de se développer sous trois axes forts avec réussite depuis 90 ans et particulièrement sur les dix dernières années : former, nous avons environ 300 membres qui ont moins de 18 ans, la mixité et avoir deux équipes nationales compétitives comme locomotives. » Car rappelons que si l’ASM se bat sur tous les tableaux, le MBA a fait le choix il y a deux ans de se concentrer sur le secteur féminin, décidant de refuser la montée en Régionale de son équipe masculine. « Ne perdons pas de vue que l’ASM c’est un club de 420 membres avec plus de vingt équipes dont quatre jouent au niveau Nationale ou Pré-Nationale. Nous avons cette année encore d’excellents résultats sur la formation de nos équipes de jeunes, nous jouons les premiers rôles en U17 et U15 Interligue et intégrons régulièrement et progressivement des U17 dans nos équipes PNM, PNF et NF2. » 

Car si l’ASM a le luxe de part son ancienneté d’afficher avec fierté sa réussite formatrice, le MBA a décidé de faire le chemin inverse avec une équipe fanion étincelante pour que des équipes jeunes se forment petit à petit dans la foulée. Mais pour le Président de l’AS Monaco croit en sa politique. « A quoi cela sert d’avoir des résultats en seniors si derrière tu n’as pas une équipe de jeune compétitive, quand tu es dernier en U15F Départementale sans victoire et pas d’équipe en U17 et pas une jeune fille de ton club U17 ou U18 qui tape à la porte des équipes unes ? Les résultats de la Nationale 2F n’est que poudre aux yeux et illusion. Un club vit et se construit sur la durée par sa formation et ses jeunes… L’ASM a tout cela, certes nos objectifs sont différents, former c’est plus long et coûteux surtout quand tu le fais en garçons et en filles mais c’est notre choix politique et on ne se plaint pas. L’ASM a toujours l’ambition et les moyens de faire de la formation. »

Et dans les semaines à venir, Monaco va jouer très gros. L’année prochaine, le club peut très bien avoir une N1F et une N3M comme toujours une N2F et une PNM. A suivre…

(Crédit photo : Philippe Magoni)



Voir plus d'articles de la même catégorie