Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Préoccupante mais pas désespérée »

Ecrit par Martial HESPEL

Cinq défaites pour aucune victoire. Le début de saison comptable de la NM3 de Saint-Laurent est catastrophique. Mais la Présidente Maya Cachemire croit en son groupe. Un calendrier moins dur approche…

« La situation de notre NM3 est certes préoccupante mais loin d’être désespérée. » Voici, par ces termes, comment qualifie Maya Cachemire, Présidente du Stade-Laurentin Basket, le début de saison de son équipe. Avec cinq défaites en autant de journées, les Laurentins sont loin, englués en zone rouge. Le SLB n’est pas seul à compter ce triste bilan. C’est également le cas du HTV et de Fréjus. Mais comme le rappelle Maya Cachemire, quatre des cinq adervaires de Saint-Laurent font aujourd’hui partie du Top 6. Le SLB a parfois perdu de justesse : 64-68 contre Nice, 61-69 face au leader, le Smuc et 70-74 samedi dernier contre Bandol. « Sur ce match l’envie des joueurs, l’engagement physique et personnel étaient au rendez-vous. Le match s’est joué sur un fait de jeu et le score aurait pu être inversé. »

Les hommes de Christian Delgado vont maintenant enchaîner avec quatre matchs contre des équipes de deuxième partie de tableau : Lorgues (8e), Hyères Toulon Var (10e), Fréjus (12e) et Avignon – Sorgues (7e). Des matchs à double tranchant, si nous sommes encore au début du championnat, il ne faut pas commencer à perdre contre des adversaires directs au maintien. « Nous attendons tous cette première victoire qui nous permettra de décoller de la dernière place et qui lancera la machine pour le reste de la saison », espère la Présidente.

« Assumer ses responsabilités »

Malgré l’enchaînement des défaites, Maya Cachemire loue le comportement de son groupe masculin qui, selon elle, ne lâche rien et ne baissera jamais la tête. « Débuter par un enchaînement de défaites n’est vraiment pas facile. Psychologiquement c’est éprouvant et cela peut conduire à une baisse de régime physique et mental. Mais les joueurs et le coach répondent toujours présents et les efforts de tous seront récompensés. Je n’en doute pas. » Rappelons que, si le coach n’a pas changé, le groupe si, avec des arrêts, des départs et les arrivées, notamment, de trois joueurs de Cagnes-sur-Mer, équipe qui a pourtant terminé deuxième du championnat la saison passée… « Une grande partie de l’effectif a été modifiée et les marques ne sont pas encore prises. Il faut que chaque joueur assume ses responsabilités pour faire avancer le groupe. »

« Toute confiance envers le groupe et le coach »

D’ailleurs, Maya Cachemire ne compte pas enfoncer son groupe et son coach, chacun garde son estime et la Présidente prônera la stabilité pour se sortir de cette mauvaise passe. « Malgré certains détracteurs et quelques personnes malintentionnées vis-à-vis de notre équipe, les joueurs et notre coach gardent mon entière confiance et même si nous démarrons 2014-2015 en version diesel, je reste convaincue que des samedis meilleurs nous attendent. Il ne faut pas oublier qu’il y a peu de temps en arrière, notre NM3 avait débuté la saison par sept défaites pour terminer par un beau maintien. Bien entendu, notre objectif n’étant pas d’égaler ou battre cette performance. »

Samedi, Saint-Laurent se déplace chez une équipe de Lorgues qui reste sur trois bons résultats. Deux larges succès 82-96 à Fréjus et 68-64 à Hyères. Entre temps, les Lorguais ont perdu d’un point face à l’un des grands favoris du championnat, le Cannet-Rocheville. Un vrai test donc pour Saint-Laurent, qui doit rapidement gagner.

(Crédit photo : Magsport06)



Voir plus d'articles de la même catégorie