Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Première pour Vacherot

Ecrit par Martial HESPEL

Le Français Valentin Vacherot, demi-frère de l’emblématique joueur monégasque Benjamin Balleret, a décroché cette semaine son premier point ATP sur le circuit professionnel.

Malgré très peu d’expérience sur les tournois Futures, Valentin Vacherot débloque déjà son compteur. Engagé sur un premier 10.000$ à El Kantaoui en Tunisie, il a d’abord gagné le seul et unique match de qualification qu’il a eu à disputer le week-end dernier contre un joueur local de 22 ans, déjà classé à l’ATP, Ameur Ben Hassen. Un score très net de 6-3 6-1. Alors, au premier tour du tableau principal, il a fallu affronter un autre tricolore, Maxime Petel, 18 ans, tout proche du top 1000.

Vacherot – à droite sur l’illustration aux côtés de son préparateur physique Julien Wahl de BFS Training – qui aura 17 ans le 16 novembre prochain, s’est imposé au terme d’un long match : 3-6 7-5 6-3. Au tour suivant, contre un autre joueur issu des qualifications, l’Américain Maksim Tikhomirov, Vacherot avait une chance de passer en quart, mais ça n’a pas fonctionné (6-4 6-2). Mais le principal était déjà en poche : un premier point professionnel. Pour vous le faire découvrir, www.magsport06.fr s’est entretenu avec l’un de ses coachs au sein de la Fédération Monégasque de Tennis, Thomas Oger, qui connaît par cœur le jeune joueur.

« C’est un garçon au grand gabarit (195 cm ; ndlr) et au potentiel important. Etant encore au lycée – en Terminale – on jongle avec ses horaires de cours. Il a une marge de progression énorme, un physique à façonner et à maîtriser dans l’espace. La priorité est pour le moment qu’il termine son cursus scolaire et qu’on continue à travailler les points à améliorer car – comme je disais – il y a une marge de progression énorme. L’idée est – comme avec Lucas Catarina – de tendre vers le professionnalisme en goûtant au circuit. Il a l’avantage d’être issu d’une famille de tennismans avec un frère qui peut aussi l’aiguiller. »

« Prendre son premier point va faciliter la programmation des futures échéances sur le circuit. Je suis vraiment content car il bat un jeune français – mieux classé – de son âge et ce n’est jamais évident à gérer. Prendre un point en 2015 n’était pas forcément un objectif. Le but était surtout de commencer à y goûter progressivement pour qu’après le BAC en poche il puisse pleinement se consacrer au circuit. Ce jeune brûle les étapes alors qu’il n’a pas encore 17 ans et je ne vais pas m’en plaindre. »

Ce samedi, Vacherot a joué et gagné son premier tour des qualifications d’un nouveau 10.000$ à El Kantaoui. Un succès 6-3 1-6 6-1 contre le Macédonien Besir Durguti. Cette fois, il aura un second tour à jouer pour intégrer le tableau. Des résultats déjà intéressants mais Oger garde les pieds sur terre. « Il a encore beaucoup de boulot tant tennistiquement que physiquement ainsi que ses cours au lycée lui prennent beaucoup de temps. Sa surface de prédilection ? Pour le moment c’est dur à dire tellement il est perfectible dans plein de domaines… Il a plus joué sur terre ces dernières années mais je pense qu’avec son gabarit et son jeu le dur risque de vraiment lui convenir à l’avenir. » D »ailleurs, à El Kantoui, Vacherot joue sur dur.

(Crédit photo : DR)



Voir plus d'articles de la même catégorie