Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Première pour Petit

Ecrit par Martial HESPEL

Gabriel Petit, qui s’entraîne dans les Alpes-Maritimes depuis plusieurs saisons, vient de remporter son premier titre professionnel sur le double du 10.000$ de Tehran.

Ce sont des choix pas forcément faciles à faire mais nécessaires. Quand on a vingt ans, partir plusieurs semaines en Iran pour y pratiquer son sport, n’est pas anodin. Mais lorsque ça fonctionne, on oublie une partie des sacrifices. Gabriel Petit a réussi son tournoi en atteignant les quarts de finale en simple et en remportant le trophée en double. 

En début de semaine, il a parfaitement profité de son statut de tête de série en éliminant deux modestes iraniens sur les scores de 6-0 6-1 et 6-2 6-1. « Avec des conditions pas faciles alliant pas mal d’altitude et des balles extrêmement dures, j’ai bien commencé mes deux premiers matchs en jouant très correctement et en faisant pas trop de fautes. C’était une bonne entrée en matière contre des joueurs moins forts », explique t-il à www.magsport06.fr. Le rythme s’est brutalement accéléré en quart contre Maxime Janvier, tête de série n°2, son partenaire de double. Il y a un an et demi, déjà sur terre battue, Petit avait battu Janvier à Grasse. Ce match était donc une revanche. Mais depuis, Janvier a pris une autre dimension puisqu’il va très prochainement intégrer le top 400 mondial, Petit va lui seulement faire son entrée dans le top 1000. « Ca a était difficile. Il a très bien joué tout le tournoi avec notamment un très bon service qui m’a posé des problèmes. J’ai réussi à prendre le deuxième set au tie-break en m’arrachant. Puis j’ai fait un très mauvais jeu de service pour entamer a dernière manche en me faisant breaker d’entrée. Après ça a était très difficile. Il a mieux joué que moi. » Petit s’incline donc 4-6 7-6(4) 1-6. Plus tard, Janvier va même remporter le tournoi en simple.

Janvier va même réaliser le doublé puisqu’avec Petit ils remportent le double. Les tricolores ont réalisé une semaine parfaite en ne perdant aucun set et en concédant une toute petite moyenne de 2.1 jeux par set. Et pourtant, c’était la première fois qu’ils jouaient ensemble. « On s’est très bien entendu toute la semaine. On a bien joué tous les deux au même moment donc c’était plutôt une semaine cool », rigole Petit. Ce trophée et donc le premier de la carrière professionel de celui qui s’entraîne à Cannes. « C’est sympa même si c’est toujours mieux en simple. Ca conclu une belle semaine en simple et en double. Ca motive et ça donne confiance un petit peu peut-être mais dès demain il faut repartir à zéro et à 100%. » En effet, Petit a encore deux 10.000$ à disputer en Iran. Il n’exclu pas de jouer un dernier tournoi fin septembre avant de mettre un terme à sa saison.

Virtuellement 1010e en simple et 1050e en double, Gabriel Petit progresse de semaine en semaine. S’il parvient à grimper encore au classement lors de ses derniers tournois 2015, il fera un premier très bon pas pour lancer son année 2016. Attention, pour le prochain tournoi en Iran, Petit n’est pas tête de série en simple et jouera cette fois avec François-Arthur Vibert en double. Sera t-il sur sa lancée ?



Voir plus d'articles de la même catégorie