Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Pourquoi le Cavigal Nice est-il dans le dur ?

Ecrit par Martial HESPEL

Au-delà d’un début de saison moins prolifique que prévu, c’est physiquement que les Niçois doivent gérer. Privés de nombreux joueurs, les hommes du Président Mouchot viennent de perdre à Grenoble et le staff doit bricoler à chaque poste.

Pour tout vous dire, nous la sentions venir mais elle est aussi légitime. Favori pour la montée sportive en Pro D2, le Cavigal Nice est loin de planer sur son championnat de Nationale 1. Après deux prestations difficiles à domicile – 30-30 contre Bagnols et 28-27 face à Saint-Egrève – les Niçois ont perdu samedi pour la première fois de la saison à Grenoble sur la marque de 28-25. Menés 3-0 dès 2’16 » de jeu, Fernandez Roura et ses joueurs ne reviendront jamais étant même sévèrement punis 21-12 à la 36e. Certes, les Niçois étaient fortement diminués. Montavez (Demi-centre) est out en raison d’une pubalgie. Toujours blessé au mollet, Sidibé (Arrière droit / gauche) n’a pas encore fait son retour. Enfin, Perronneau (Demi-centre / Arrière gauche), touché à la cheville lors du précédent match, n’était lui aussi pas du déplacement.

Avec une base arrière décimée, il n’y a pas eu de miracle. Ainsi, l’entraîneur « Edu » a du jouer, pendant quarante-cinq minutes, lui qui espérait ne pas avoir à le faire durant la saison… Le Cavigal était la dernière équipe invaincue dans ce championnat. Ainsi, après seulement quatre journées, tout le monde a perdu au moins une fois : personne n’est intouchable. Le championnat s’annonce passionnant mais il est urgent que Nice retrouve rapidement des forces. Les points vont commencer à coûter très cher et Nice reçoit Villeurbanne samedi prochain. Nul doute que Pasteur ne sera pas contre une victoire d’un but sur une prestation laborieuse. Il faut passer l’orage avec le moins de dégât comptable possible.

Certains joueurs jouent beaucoup et l’équipe doit gérer au mieux. Voilà trois matchs que Tourraton et Antonio jouent une heure, tout comme le jeune Lucas Meyffret et cela s’est senti à Grenoble. Si on ajoute à cela que Roura, malgré un entretien régulier, n’a pas la condition physique que peuvent avoir ses joueurs, le Cavigal Nice traverse une période difficile. Une situation qui met également en lumière le manque de profondeur de banc. Si un noyau de dix joueurs s’avère d’une très grande qualité, lorsque trois éléments sont absents, le fossé se fait sentir.

Il faut donc serrer les fesses encore une semaine et faire preuve d’une solidarité sans faille contre Villeurbanne, avant la première trêve de la saison qui fera un bien fou assurément. Face aux Rhônalpins, Sidibé devrait être de retour après huit semaines d’arrêt pour son premier match officiel de la saison mais sera trop juste pour jouer une heure. Pour le staff, il est encore trop tôt pour savoir si Montavez et Perronneau pourront jouer ou non. Eduardo Fernandez-Roura sera sans doute dans l’obligation de retourner encore sur le terrain… Une chose est certaine, si Nice, malgré ses galères, gagne contre Villeurbarne, quel que soit le score, l’équipe aura plus que sauvé les meubles et pourra repartir confiante et régénérée en novembre. Le préparateur physique Nicolas Brocardi et le kinésithérapeute Didier Wagner sont débordés…

(Crédit photo : Magsport06)



Voir plus d'articles de la même catégorie