Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Pourquoi Ferro va battre Lisicki (n°4)

Ecrit par Martial HESPEL

Lundi matin à 11 heures, Fiona Ferro va affronter Lisikci au premier tour de Roland Garros. A la veille du Jour J, son entraîneur Pierre Bouteyre y croit dur comme fer. Voici ses signes.

« Salut la compagnie,

Bon ben on y est. Va falloir y aller maintenant. Plus moyen de reculer ! On va pas pouvoir s’échapper du milieu. Demain premier match à 11 heures sur le court n° 6.

Que de chemin parcouru entre le moment où Fio foulait le central en béton poreux de Clonas-sur-Varèze – sombre village de la vallée du Rhone en 2010, elle était alors classée 0 et s’était fait fesser par Nathalie Paquet alors en promo – et aujourd’hui .

J’aimerais me rattacher à quelques signes irrationnels qui pourraient inciter à l’optimisme : le 6 c’est le court où Alizé a gagné son premier match à Roland Garros quand elle avait 15 ans, le 17 (classement de Lisicki à la WTA) c’est le chiffre fétiche de Fio. En 1998 quand j’avais battu Carlos Moya, alors 20e mondial, j’étais comme Fio aux alentours de la 420e place mondiale. Vous voyez tout incite à l’optimisme :-).

Plus sérieusement je ne sais pas ce qu’il va se passer demain. Vous imaginez bien que j’ai envisagé tous les cas possibles. Du pire au meilleur. En tout cas ce que je sais c’est que Fio va y aller avec toute inconscience de ses 17 ans, avec ses qualités (énormes :-)) et ses défauts (minimes). Avec son cœur, son courage, son inexpérience, sa fougue. Bref avec sa jeunesse quoi.

Ne vous attendez pas à la voir se mettre en brassière si elle gagne le 1er set, ou à entamer un twerk à chaque coup gagnant, ce n’est pas le genre de la maison, n’est pas Laurent Lokoli qui veut :-). Par contre je peux vous garantir qu’elle va tout donner. N’oublions juste pas, quoi qu’il arrive, qu’elle n’a que 17 ans et que jouer le tableau final d’un tel tournoi est quelque chose de complètement fou. Je peux vous dire, pour avoir eu la chance de jouer deux ou trois tableaux de grand chelem, en étant pourtant beaucoup plus âgé, que je ne faisais pas le kéké !

Je lui fais en tout cas confiance à 200% pour donner le meilleur d’elle même. Et c’est bien là l’essentiel ! Je suis en tout cas très fier du chemin parcouru, la route est tellement longue et tellement dure. J »espère aussi que ça ne sera pas son bâton de maréchal – comme l’a pu être ma victoire sur Moya 🙂 – mais juste une étape importante dans une carrière tout juste naissante.

Bon allez on va pas faire dans le pathos non plus.

Vamos fifo

Envoie du bois

Bises. »



Voir plus d'articles de la même catégorie