Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Plus on est, plus on gagne ?

Ecrit par Martial HESPEL

Retour aux Eucalyptus pour la Nationale 3 du Bâtiment Nice. Bouziane (Photo) et son équipe peuvent jouer un joli coup cette année. Le nombre important de joueurs peut être galvanisant.

Beaucoup de bruit et beaucoup de monde hier soir aux Eucaplyptus pour le premier entraînement en salle de la Nationale 3 du Bâtiment Nice. Une quinzaine de joueurs sur place, du jamais vu depuis longtemps au BTP avec le passage également du Président Frédéric Meynard qui y est allé de son mot d’encouragement pour le groupe mais aussi de bienvenu pour les nombreux nouveaux : près de dix nouvelles têtes. Si les premiers bobos sont déjà là chez Maxime Trinchera, Richard Balland-Roche ou encore Hossem Bouziane, cela reste mineur, le groupe va bien et aucun risque n’est pris en ce milieu du neuvième mois de l’année. C’est un coach volontaire, attentif, mais aussi très motivé par cette vision d’une salle pleine, qui a dirigé la séance avec le soin de ne rien laisser passer : « Les gars, on s’applique dès maintenant. On cadre nos tirs ! Ce n’est pas parce qu’on a pas touché un ballon depuis trois mois qu’on a tout oublié. Alors on respecte les gardiens et on tire là où ils vous le demandent », harangue Xavier Vouillot qui a bien fait suer ses troupes avec une grosse séance de cardio.

« Ça fait plaisir de voir autant de monde et autant de nouveaux », se satisfait Bouziane au bord du terrain pour www.magsport06.fr. « Surtout des joueurs d’expérience comme Perrin, Balland-Roche ou Rivet. On va passer une bonne saison si tout le monde joue le jeu toute la saison en matchs et aux entraînements. » Pour celui qui débute sa cinquième saison au Bâtiment, cette nouvelle vague au sein de l’effectif ne peut qu’être bénéfique. « La concurrence va offrir une vraie dynamqiue. Il n’y a pas de secret, c’est avec la concurrence et le travail qu’on progresse. On sait qu’on aura pas le droit à l’erreur, on va se donner à fond aux entraînements pour gagner notre place pour le match du week-end. » 

« On va pouvoir bien travailler »

Et puis, comme déjà évoqué il y a quelques jours dans nos colonnes, cette masse va permettre à Vouillot de pouvoir travailler de façon plus constructive avec de vrais entraînements à base d’oppositions à six contre six voir même avec des remplaçants et des essais lorsque tout le monde sera là. « J’espère qu’on pourra longtemps travailler comme ça s’il n’y a pas de blessés. Les 6 contre 6 c’est autre chose car quand on faisait des 4 contre 4 ou 5 contre 5 ce n’est pas vraiment des situations de match. Là, on va pouvoir bien travailler et bien préparer les matchs », narre Bouziane. Et en forme il faudra l’être car dans trois semaines, Nice débute en coupe de France contre la Nationale 2 de Monaco puis, une semaine plus tard, une première journée de championnat contre Antibes, l’un des grands favoris pour la montée. « C’est bien pour se tester tout de suite et voir si on est prêt ou pas. Je préfère jouer de fortes équipes au tout début. On connait notre niveau et on voit ce qu’il faut régler. Monaco, c’est une bonne équipe de milieu de tableau de Nationale 2, on va pouvoir aussi voir si on est bien ou pas. »

« On va vivre un beau championnat. Antibes a bien recruté et veut monter. On va aussi découvrir les équipes qui montent : Ajaccio, Teyran et Draguignan. Tout le monde aura un bon niveau même si je pense que Antibes est un peu au dessus. » Et c’est justement contre ces promus, sans doute plus faibles sur le papier, que le BTP devra être vigilant. L’an passé, tout en ayant terminé dans le ventre mou du championnat, les Niçois ont battu ou fait match nul contre toutes les équipes du top 5. Au contraire, notamment contre le Cavigal qui est redescendu en Pré-Nationale, beaucoup de points ont été laissés en route, ce qui a donc empêché à Nice de s’offrir une fin de saison pimentée. « A nous de travailler sérieusement et de ne pas prendre les équipes plus faibles de haut et jouer le jeu : se donner à fond. Ne pas se dire que comme ont joue les derniers, on y arrivera tranquille. A nous d’avoir le même état d’esprit même si jouer les meilleurs décuple la motivation, on veut prouver contre les premiers. » Mais cette année, si tout se passe bien, avec beaucoup plus de rotations, Nice pourra sur la longueur être bien plus souvent compétitif avec plus de fraîcheur d’un week-end à l’autre.



Voir plus d'articles de la même catégorie