Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Pellegry laisse la main mais…

Ecrit par Martial HESPEL

Sans regret et fier du travail réalisé pendant trois ans, Ivan Pellegry laisse sa place sur le banc de la PNM du Cros-de-Cagnes pour désormais s’investir dans la formation au club.

Ivan, encore fois, le Cros-de-Cagnes termine deuxième de PNM et manque donc la montée en Nationale 3. Pourtant, ton bilan en trois saisons à sa tête reste positif ?

La saison est terminée. Elle clôt trois saisons de bonne qualité. J’ai calculé en tout et pour tout nous avons perdu sept matchs en trois ans sur soixante-six matchs et il y a eu aussi les matchs de coupe. Nous avons été deux fois en quart de finale de coupe de France. Le bilan est donc très positif.

Qu’a-il manqué à cet effectif pour franchir le cap ? De gros regrets sur la défaite 28-27 à Sanary, le champion, du 26 mars ?

Il y a beaucoup de qualités dans ce groupe de joueurs qui est resté inchangé depuis mon arrivé. Nous avons eu quelques renforts mais cela s’est construit sans argent ni recrutement volontaire, le groupe est jeune et c’est un peu paradoxal car nous avons la qualité sans l’expérience du niveau supérieur. C’est ce qui a manqué pour finaliser l’accession en Nationale 3. Je tiens à féliciter Sanary qui a été plus régulier que nous surtout grâce à leur expérience. J’espère qu’ils pourront pérenniser leur maintien la saison prochaine. Je n’ai pas de regret face à Sanary puisque pour moi nous avons fait un bon match, c’est leur gardien qui a été excellent et qui a fait la différence. Le tournant de la saison c’est ce match contre La Crau (Défaite dans le Var 27-22 le 19 mars ; ndlr) , là oui j’ai été déçu, mais c’est la loi du sport…

Qu’en est-il de ta place sur le banc la saison prochaine ?

Je pense que j’ai fait de mon mieux durant ces trois ans et de manière cyclique il faut rebondir pour continuer sur cette phase de progression. J’ai apporté une certaine rigueur et un travail technique individuel. J’ai aidé le club à entrer dans une dynamique de compétition, maintenant il faut continuer à avancer c’est pourquoi j’ai décidé de me concentrer sur d’autres priorités et notamment la formation des entraîneurs au sein de notre club, car il faut construire une logique d’évolution. 

Ton engagement est donc le fruit de toute une réflexion ?

Nous sommes loin des budgets des autres clubs et du coup nous ne pouvons pas investir sur des joueurs comme pourraient le faire d’autres clubs qui visent les accessions au niveau supérieur. Former les joueurs de demain grâce à des cadres de qualité me semble la priorité dans notre évolution. Je laisse donc la place avec plaisir et reste profondément attaché à mon club dans lequel l’ambiance est restée de qualité familiale et sincère. C’est pourquoi je n’ai à aucun moment contacté d’autres clubs et n’ai pas non plus donné suite à différentes propositions. Je serais présent au sein du club toujours dans cette optique d’aide et d’évolution en tant que directeur technique. Cet engagement personnel est ce que j’ai toujours prôné et je continuerai dans le respect des individus et de l’ambiance du club du Cros qui est exceptionnelle grâce à ses dirigeants.

(Crédit photo : Mélanie Siino)



Voir plus d'articles de la même catégorie