Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Pavel et Antibes sur un fil

Ecrit par Martial HESPEL

Grandissime favori pour la montée en Nationale 2, Antibes a repris sa saison par une victoire laborieuse face au SMUC. Qu’importe, les points sont là. Un retour associé à celui de Pavel.

Un but supplémentaire soutenu par des arrêts importants de Lionel Ret en fin de match, Antibes a repris sa marche en avant, après sept semaines de trêve, par un succès précieux à Saint-Claude contre le SMUC. Un bonheur, teinté d’un stress dont il se serait bien passé, pour l’entraîneur Gilles Sanchez, atteint par une pause insoutenable mais aussi en raison d’un groupe qui n’était pas au complet où il a fallu combattre sans Turbatu, Audou et Djebnoune. Mais, en haut de tableau, le leader niçois, le BTP Nice, s’est également imposé, tout comme Corte, Draguignan et Istres : le top 5 avance vite. Statu quo général après dix journées sur… vingt-deux. L’entracte approche… Le spectacle ne fait que commencer.

Mais Antibes pourra compter en seconde partie de saison sur un Ovidiu Pavel qui commence, petit à petit, à remonte la pente, même si son 4 sur 19 au tir face au SMUC demande amélioration. Après Montélimar et Villeneuve-Loubet, le Roumain s’est lancé un nouveau défi l’été dernier en Nationale 3, à 35 ans. Mais tout n’a pas été simple pour celui qui était très attendu par tout un club, de par son long passé en Nationale 1 mais aussi en D1 et D2 chez lui, en Roumanie. En effet, après quinze mois d’arrêt pour raison personnelle il a mis plus de temps qu’il ne le pensait à revenir en forme. Pas tant pour ce qui est des jambes où, grâce à un programme concocté par Gilles Sanchez, il est vite revenu à niveau. Le problème est venu du haut du corps et notamment de son épaule shooteuse. « Je n’ai pas eu beaucoup de temps pour me renforcer à ce niveau-là. Du coup j’ai eu du mal et j’ai été ralenti par des pépins : tendinites. » Et si pour beaucoup la trêve de sept semaines qui vient de s’achever était interminable, pour « Ovi » elle est arrivée au bon moment. « J’ai pu bien travailler et rattraper le temps perdu. Je commence à bien revenir. Je ne pense pas, à mon âge, retrouver mon niveau d’avant, mais j’espère revenir en très bonne forme. »

Le chemin est donc encore long pour lui mais aussi pour son groupe : objectif Nationale 2. Mais le Roumain ne se prononce pas sur les chances de monter de son équipe. « On n’a pas encore joué Fréjus : donc il y a encore une inconnue. Il faut que tout le monde fasse ce qu’il faut. On verra l’issue, mais il est préférable de ne pas avoir de regret. » Aujourd’hui, Pavel ne sait pas encore de quoi sera fait la fin de sa carrière. « Sincèrement, pour le moment, je me concentre sur ma santé au jour le jour. On verra… » La finale du championnat approche, ce sera le 13 février à Antibes avec la venue du Bâtiment Nice. Le résultat sera capital pour la suite. Mais avant cela, l’OAJLPHB se tourne donc vers un déplacement à Fréjus : dernière journée de la phase aller. Rendez-vous samedi soir. Pavel peut être la clé de beaucoup de choses…

(Crédit photo : Magsport06)



Voir plus d'articles de la même catégorie