Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Passeron monte en puissance

Ecrit par Martial HESPEL

Aurélien Passeron se montre de plus en plus. Après de belles prestations sur la Killington Stage Race, il confirme cette fois sur une 2.2 UCI. Place maintenant au Tour de Beauce.

C’est l’une des informations principales du week-end dernier dans l’actualité du cyclisme des Alpes-Maritimes. Le Niçois Aurélien Passeron a pris la septième place du Grand Prix de Saguenay, épreuve de quatre étapes classée 2.2 à l’UCI. Son équipier chez Silber Pro Cycling, Ryan Roth, a pris la huitième place. Passeron, qui avait déjà montré de belle disposition au Killington il y a quelques jours, a confirmé sa belle forme du moment au milieu d’une équipe canadienne très offensive. « Ça été une très belle course, notre équipe a été à l’attaque et généreuse dans l’effort. Nous étions présents dans 90% des échappées. La confiance s’installe entre chacun de nous », explique à www.magsport06.fr Passeron.

Et pourtant, tout n’a pas été simple puisque après avoir terminé dixième de la première étape, il s’est retrouvé à terre lors du deuxième jour. « Mes jambes allaient de mieux en mieux au fil des jours. Pourtant j’ai chuté assez fort lors de la deuxième étape : une chute collective lors d’une bordure. Trois gars sont tombés devant moi, c’était inévitable. Puis mon vélo s’est fait broyer par le reste du peloton. Il m’a probablement sauvé. Donc j’ai dû prendre un vélo de rechange et on a chassé pendant trente kilomètres. Je n’ai pas eu de séquelle physique, au contraire, j’ai encore plus envie et je marche mieux. »

« De l’huile dans les pistons »

Passeron va également la jouer finement lors du dernier jour. Il va lancer une attaque en début d’étape. Il sera rejoint par trois hommes. Ils compteront jusqu’à 2’30 » d’avance sur le peloton. Le groupe de tête sera inévitablement repris, mais pendant cette échappée, Passeron va glaner quatre secondes de bonifications et donc intégrer le Top 10 du général. « C’était l’objectif du jour : prendre des secondes et essayer quel que chose dans le final », explique le Niçois. De plus en plus à l’aise dans sa nouvelle aventure canadienne, Passeron est satisfait de ce bel accessit : « Ça me réconforte, j’ai connu une période difficile en ce début de saison… Ça remet de l’huile dans les pistons. »

Après les quatre jours sur le Saguenay, Silber prend la direction du Tour de Beauce, toujours une 2.2 UCI, du 11 au 15 juin. « Il y aura trois étapes pour punchers qui me conviennent. Mais aussi un contre-la-montre et une arrivée au sommet avec le Mont Mégantic à 1100 mètres. » Avec sa forme et donc des profils qui conviennent beaucoup mieux à ses qualités, et avec une équipe Silber qui monte en puissance de jour en jour, Passeron sera à surveiller de près. Quelque chose à rajouter Aurélien ? « Non. Maintenant il faut écrire la suite avec les jambes (rires). » Le directeur sportif de l’équipe, Gordon Fraser, est lui aussi confiant pour le Tour de Beauce. « Je suis vraiment excité de voir ce que nous pourrons faire au Tour de Beauce. »

(Crédit photo : Vincent Drouin – Velogazette.ca)



Voir plus d'articles de la même catégorie