Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Ortiz est de retour

Ecrit par Martial HESPEL

Après une saison 2013 polluée par les blessures, Jérémy Ortiz (Sprinter Club de Nice Jollywear) revient en forme depuis quelques jours avec la saison cyclo-cross. De bon augure pour 2014 et la saison sur route.

Arrivé début 2012 au Sprinter Club de Nice Jollywear en provenance de l’Armée de Terre, Jérémy Ortiz sera toujours à Nice en 2014. A 27 ans, Ortiz sort d’une saison difficile : « L’année 2013 n’a pas été bonne pour moi. J’ai d’abord été obligé de faire quatre mois sans vélo de novembre à février dernier à cause d’un problème au genou. Puis, lorsque j’ai pu reprendre et retrouver un bon niveau, la blessure est revenue suite à un triathlon. » En effet, cette saison, Ortiz a voulu découvrir cette discipline. « Entre les blessures, j’ai eu le temps d’en faire trois cette saison dont deux longues distances : half-ironman. Je compte en faire davantage en 2014. Pour progresser, je m’entraîne toutes les semaines en natation. » Mais pourquoi vouloir se lancer dans ces nouveaux défis ? « J’aime la gestion de l’effort en solitaire. C’est comme un contre la montre sur route : seul contre le temps et soit même. Cela m’a montré que je pouvais également repousser encore plus les limites de la souffrance physique. Lorsqu’on a comprit ça, on se demande s’il y a vraiment une limite… » Mais rattrapé par les pépins physiques, Ortiz a passé l’été à s’entretenir tout en évitant de trop forcer sous peine de voir son genou ne pas guérir.

« Partir sur de bonnes bases »

Aujourd’hui Ortiz a fait une croix sur une possible carrière professionnelle et a revu ses ambitions : « Je veux avant tout me faire plaisir. J’apprécie davantage le vélo maintenant qu’il y a deux ou trois ans. Je le pratique aujourd’hui sans pression. Passer prossionnel était un objectif jusqu’à 2011. » Depuis quelques mois c’est le « vélo plaisir » qui a pris le dessus. Les blessures n’ont rien arrangé. « Mais la formidable ambiance qui règne au Sprinter n’a fait que me conforter dans l’idée de poursuivre la compétition car comme tout compétiteur je vais vouloir bien faire en 2014 et essayer de retrouver mon meilleur niveau. » Débarrassé de ses problèmes au genou et avec l’envie de rattraper le temps perdu en 2013, Ortiz vient de débuter une grosse saison hivernale de cyclos-cross. Les résultats sont au rendez-vous : deuxième à Beausset, cinquième à Mandelieu et premier lundi à Montferrat. « Je suis content de retrouver de bonnes sensations assez rapidement. Ça va me permettre de partir sur de bonnes bases pour la saison sur route à venir. »



Voir plus d'articles de la même catégorie