Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« On nous prenait de haut »

Ecrit par Martial HESPEL

Peut-être un poil juste, notamment en profondeur de banc, pour davantage inquiéter les meilleurs en Excellence Territoire Masculine, Puget-Théniers, promu, a pourtant réussi ses débuts.

« Notre préparation s’est bien passée bien qu’elle eut été très très courte et tardive. Le groupe a été réuni au complet très tardivement. » Pour www.magsport06.fr, Cédric Laidboeur, Capitaine du HBCP, confirme ce que nous avions mis en avant en début de saison : la préparation plus que légère du promu. Pas forcément en terme de qualité, mais en quantité. L’interrogation était donc légitime de se demander si le HBCP n’était pas trop sûr de lui. Mais, très vite, les observateurs se sont rendus compte que tout était calculé avec deux victoires puis deux nuls pour débuter la saison. « L’ambition était dans un premier temps le maintien même si on savait qu’avec notre groupe jeune et assez compétent on pourrait le faire sans trop de problème. » D’ailleurs, l’effectif n’a pas évolué d’un iota par rapport à celui qui a décroché la montée. « Du coup on connaît nos capacités et notre motivation. » Brice Roufast, ancien cadre du BTP Nice en Nationale 2 et 3, est toujours là. En six matchs joués, il tourne à une moyenne de 7.83 buts par match. 

Mais juste après ce bon départ, Puget-Théniers a plié face à deux équipes du haut tableau dans son gymnase. Tout d’abord 23-27 face au Handball du Golfe, la faute notamment à une fin de première mi-temps loupée. Et puis, 30-33 contre le BTP Nice. « On peut avoir des regrets, surtout contre le Bâtiment où on est passé à côté malgré dix bonnes premières minutes où on est devant. Après, on a été inexistants. » Malgré ces faux pas, l’équipe s’est remobilisée tant collectivement qu’individuellement pour bien terminer avec deux succès à Hyères et à domicile contre Saint-Raphaël. « Le bilan du début de saison est très correct même si on a laissé des points en route, on est satisfait de notre place. » Les deux dernières victoires permettent aux Pugetois d’être cinquièmes et de rester dans le premier wagon, à cinq points du leader, le BTP Nice, mais avec un match en retard. « Le championnat est assez relevé et les équipes se tiennent à peu de choses. Si on finit dans les six premiers se sera beau pour la première saison d’après montée. »

La reprise du championnat s’annonce intense pour le promu avec deux matchs face aux deux relégués de Pré-Nationale : à Mandelieu le 10 janvier puis à Antibes le 16 janvier. Deux matchs qui, tout de suite, vont nous dire comment les équipiers de Roufast ont passé la trêve et également affiner plus précisément le classement final de ce groupe. « Le plus dur reste à venir avec beaucoup de déplacements chez les équipes du top 5. La reprise d’après les fêtes ne va pas être évidente mais je pense qu’on peut décrocher une ou deux victoires importantes chez les trois premiers avec le groupe que l’on possède. Le groupe vit bien, on travaille et on est conscient que la saison est longue et qu’il ne va pas falloir se relâcher sinon ça va être compliqué pour la suite. » En effet, le relâchement n’est pas permis car si Vence semble très mal parti avec huit défaites en autant de matchs joués, les autres équipes du bas de tableau, comme Grasse, Saint-Raphaël ou encore le Cavigal Nice, semblent être en mesure d’aller chercher des points un peu partout, surtout au mois de janvier où, après la trêve, les surprises peuvent être nombreuses.

Le Capitaine se montre en attendant très fier de son équipe et compte bien continuer ainsi. « Au début de saison, beaucoup d’équipes nous prenaient de haut en pensant qu’on n’avait pas notre place ici. Je pense que sur la première partie de saison nous avons démontré le contraire, maintenant il faudra confirmer. On a perdu deux ou trois joueurs sur blessures ce qui diminue le groupe et restreint le turn-over sur les matchs mais on savait dès le départ que cela pouvait arriver dans une saison : il faut faire avec. On a deux trois joueurs d’expérience pour gérer ce genre de situation et justement, c’est durant les matchs que l’on doit le mettre en place avec nos plus jeunes. Je tiens à féliciter l’état d’esprit du groupe qui nous permet d’être là où l’on est et qui nous permet de prendre du plaisir tous ensemble. » C’est bien là la clé de la réussite pour, pourquoi pas, inquiéter en 2016 les ténors du championnat.



Voir plus d'articles de la même catégorie