Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« On ne l’a pas volé »

Ecrit par Martial HESPEL

Leaders surprises du championnat N2M dans une poule ultra-homogène, Monaco et Housni ne s’interdisent pas de rêver mais restent dans une démarche d’objectif à court terme.

C’était l’une des grandes interrogations cette saison. Comment allait évoluer le championnat Nationale 2. En effet, suite à la refonte des poules de Nationale 1, les meilleurs sont finalement montés, comme Antibes. De la même façon, les relégables, comme Villeneuve-Loubet qui avait terminé dernier, ont été repêchés. C’est dans ce sens que toutes les cartes ont été rebattues. Ainsi, au terme de la treizième journée, Monaco, qui sortait d’une saison sans réelle saveur et qui faisait face à quelques changements importants, à commencer par l’arrêt de son Capitaine emblématique Martin Cottarre, se retrouve leader ex-æquo avec Les Loups. Les deux formations locales devancent d’un point une équipe de Draguignan qui, avec déjà cinq défaites, n’est pas au niveau attendu.

Les Monégasques, qu’on attendait pas là, sont excellents dans le registre du money-time. Jugez plutôt. Sur leurs huit victoires, les Monégasques ont gagné six fois par un ou deux buts d’écart. « Il est vrai que cette saison les matchs serrés ont plutôt tourné en notre faveur. Je pense que c’est le résultat du travail de plusieurs saisons qui s’accumule. On engrange individuellement et collectivement de l’expérience. C’est plutôt positif », ne peut cacher Mohamed Housni, auprès de www.magsport06.fr, joueur depuis quatre saisons sur le Rocher. Pourtant, celui qui a marqué trois buts lors de dernier match à La Crau – victoire 25-26 – sait que pour réaliser un gros coup en fin de saison, il faudrait pouvoir s’accorder un peu plus de marge. « Il ne va pas falloir se rendre les matchs compliqués à chaque fois parce qu’il faut qu’on gagne aussi en sérénité et qu’on arrive à les tuer beaucoup plus tôt. Pour l’instant ça nous sourit et c’est tant mieux. A nous de faire le maximum et continuer à travailler aux entraînements pour que ça continue de tourner en notre faveur. »

Alors qu’il reste huit journées à disputer, le chemin est encore long mais il est inévitable que les questions vont commencer à se poser. Les propos de Housni vont dans ce sens. Calme, sérénité et ambition. « On prend match après match. On s’entraîne dur. On travaille pour. Forcément qu’on a ce petit objectif dans un coin de notre tête mais on ne se met pas une pression supplémentaire non plus. On ne partait pas favori. On ne l’est toujours pas aujourd’hui mais on a un bon collectif, une équipe soudée. On se mentirai à nous même si on s’interdisait de rêver. Mais encore une fois, pour l’instant, l’objectif c’est de prendre match après match, de continuer à enchaîner les belles prestations et on fera les calculs à la fin. C’est à la fin du bal qu’on paie les musiciens. C’est comme ça qu’on agira pour le futur. » 

Et ce dernier de mettre les choses au claire sur le mérite que peut avoir Monaco ou non sur sa place de leader alors que les Monégasques, depuis leur titre en Nationale 3 au terme de la saison 2012-2013, n’ont jamais réellement joué ne serait-ce qu’un podium en quatrième division. « On ne s’est posé de question en début d’année suite à la montée des meilleurs de l’année dernière. Ce qui arrive on ne l’a pas volé avec ou sans refonte des poules de Nationale 1. Nous on se contente simplement de jouer et d’essayer de gagner un maximum avec comme maître mot le plaisir. »

La prochaine journée sera, comme toutes à partir de maintenant, importante pour Monaco. Un déplacement à Istres dans dix jours. La réserve Bucco-Rhodanienne est septième à seulement quatre points. A l’aller, Monaco s’en était sorti de justesse, 31-29, grâce notamment à une grande performance de Housni : 12 buts. « Istres étant une réserve on ne sait jamais à quoi s’attendre. On sait juste que ça va être un match très compliqué. C’est une super équipe  emmenée par un joueur assez époustouflant du nom de Lucas Hubert. On va travailler et faire le maximum pour remporter ce match. » A noter que sur cette quatorzième journée il n’y aura aucune confrontation directe entre les cinq premiers. A qui le faux pas ?



Voir plus d'articles de la même catégorie