Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« On doit faire mieux (…) mais ça avance »

Ecrit par Martial HESPEL

Samedi soir, la NM3 d’Antibes a réalisé une belle performance en s’imposant 33-31 (Feuille de match) contre la NM2 de La Seyne à l’occasion du premier tour de la coupe de France. Enrichissant pour l’entraîneur Gilles Sanchez.

Coach, premier match officiel contre une Nationale 2 et première victoire. Quel est ton sentiment ?

On ne peut qu’être satisfait de battre une équipe du niveau supérieur. Mais je ne suis que moyennement content de plusieurs aspects de notre prestation qui n’ont pas été bons du tout. Neuf exclusions (Contre seulement deux pour La Seyne ; ndlr) c’est beaucoup trop. Il va falloir qu’on assimile rapidement le fait qu’on n’ai pas le droit de toucher les ailiers quand ils sont en situation de tir. Il va falloir apprendre à arrêter de gaver les arbitres sinon on va au devant de belles galères cette année. Peut-être qu’hier soir les arbitres n’ont pas été au meilleur de leur forme, mais cherchons à corriger ce sur quoi nous pouvons agir. Sur les arbitres on ne peut rien faire, sur nos erreurs on peut et on doit mieux faire.

Sur le plan du jeu, quelles sont les grosses satisfactions ?

Les vingt premières minutes ont été très bonnes en attaque comme en défense. Ensuite j’ai fait quelques changements qui n’ont pas permis de maintenir l’écart creusé à la vingtième. Ça arrive. Je suis satisfait de notre envie de bien faire, de respecter le projet de jeu en deuxième mi-temps, de notre taux de réussite au tir, de notre jeu rapide, des solutions qu’on peut trouver en bougeant le ballon en attaque, des relations défense / gardien : même si on fait encore des erreurs la dessus, mais ça avance.

Comment expliquer les nombreuses sanctions ?

On s’est parfois fait plaisir et avons été trop rageux d’être battus en ne faisant pas confiance à notre gardien pour qu’il fasse l’arrêt. Parfois, mettre l’attaquant en situation juste difficile mais sans faire de faute suffit à récupérer le ballon et ça nous ne l’avons pas encore bien assimilé.

Parlons des recrues, en commençant par l’ailier droit Sébastien Sigari qui, malgré quelques déchets au tir, termine meilleur scoreur avec huit buts… Une bonne pioche ?

La pioche, c’est la chance. Moi je le connais depuis qu’il est gamin. Donc nous ne l’avons pas pris au hasard. Il démarre très bien sa saison c’est super pour lui et sa confiance. Il montre qu’il est intéressant pour l’équipe. Mais une bonne perf’ tout le monde peut en faire une, être régulier c’est tout autre chose. D’ailleurs mes quatre ailiers ont été performants hier. A voir dès samedi contre Nice.

Pavel Ovidiu, sur le retour, a joué. Qu’en as-tu pensé ?

Il a éprouvé quelques difficultés en attaque hier. Mais quoi de plus normal après un an d’arrêt et seulement sept ou huit séances dans les jambes ? Il doit retrouver du rythme et toutes ses capacités physiques pour être performant. Ça ne reviendra qu’avec le temps et du temps de jeu en match. C’est pour ça que je l’ai laissé sur le terrain hier. En défense il a été pas mal du tout.

Mohamed Maziane, ton nouveau gardien, semble déjà pleinement remplir son rôle de leader…

Mohamed est un leader naturel de par son niveau de jeu mais aussi par son charisme. Évidemment qu’il doit nous apporter au niveau de l’exigence et de la haine de la défaite. On parle beaucoup tous les deux. Il demande à ce qu’on laisse tirer certains joueurs à certains endroits et ça nous n’en n’avons pas l’habitude. Donc on avance petit à petit la dessus.

Es-tu rassuré sur la condition physique du groupe ?

Nous sommes prêts. Nous avons bien bossé pour ça et avons de la rotation malgré les deux blessés : Turbatu et Djebnoune. Nous sommes une vraie équipe, nous sommes donc solidaires, rien de plus normal. C’est l’inverse qui serait grave.

Ce succès va donc t’offrir une rencontre supplémentaire assez rapidement. C’est toujours important de pouvoir enchaîner en début de saison ?

Oui c’est le gros point positif. Trop de trous dans le calendrier nuit au rythme qu’il faut avoir.

Quel est le programme cette semaine ?

Du classique avec trois séances en salle pour se préparer à la bataille à Nice. Je n’en dirai pas plus…

(Crédit photo : Magsport06)



Voir plus d'articles de la même catégorie