Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« On a trop voulu faire les Zorros »

Ecrit par Martial HESPEL

La NM3 de l’AS Bâtiment Nice a été éliminée, à domicile, dès le premier tour de la Coupe de France par la NM2 de Monaco. Mais le Capitaine niçois Jérémy Thouin ne s’affole pas.

Jérémy, samedi contre Monaco, vous étiez au contact à la pause en étant devancés seulement de deux buts (11-13), après même avoir mené (8-6). Mais à la fin du match, la marque est de 17-29. Que s’est-il passé ?

Nous avons eu une préparation un peu difficile avec deux ou trois joueurs qui sont arrivés assez tard. Et puis, sur ce match, nous avions deux absents, blessés, Joris Jacomino et Carlos Barroqueiro. On commence donc à construire offensivement et un projet de jeu se met en place. Mais quand on est dans le dur, on arrive pas à s’appuyer dessus et en deuxième mi-temps, c’est ce que j’ai expliqué aux gars, on a trop voulu faire les Zorros. Nous, contrairement à Monaco on ne peut pas se le permettre. On a pas la même qualité sur la base arrière. Nous n’avons pas de joueurs assez forts pour prendre le match à notre compte pour débloquer la situation. Si on ne joue pas ensemble et qu’on est pas rigoureux sur le projet de jeu, on risque d’avoir des déconvenues de ce type.

L’adversaire ?

Monaco c’est une équipe solide, qui a réalisé une grosse préparation. Elle s’entraîne cinq fois par semaine et avait même deux séances par jour durant sa préparation. On les avait accroché en amical (Victoire du Bâtiment à Monaco 25 à 24  le 22 août ; ndlr), on savait que là ça allait être autre chose. C’est très solide au milieu avec deux bons gardiens aussi.

Ce 6-16 encaissé en deuxième mi-temps est-il inquiétant ?

Il faut bosser et se remobiliser car samedi, on débute le championnat avec la venue de Corte. Mais je suis confiant, le groupe est sympa. En première mi-temps contre Monaco c’était bien. Mais l’écart en deuxième période n’est pas du à un problème physique. C’est tout simplement une question de rigueur et un manque de respect dans les consignes données en début de match et pendant la préparation. Nous avons manqué de rigueur. Ça va nous servir de leçon, ça arrive en Coupe de France, après j’espère que ça arrivera le moins possible en championnat.

« On a les moyens de jouer le top 5 »

Que faut-il attendre du match face aux Insulaires ?

Corte, on sait que lorsqu’ils se déplacent c’est un peu léger, chez eux c’est plus dur. Ça sera un premier bon match. Corte c’est rugueux, toujours tonique, nous avons un petit passif avec eux. Ce match va nous permettre de rebondir, je l’espère en tout cas.

Quel sera l’objectif en championnat ?

Je pense que cette Poule 8 sera à deux vitesses avec cinq ou six équipes très solides sur le haut du tableau. Nous avons un coup à jouer. Mais le groupe est restreint avec quinze joueurs. L’année dernière, nous avions eu plusieurs fois des difficultés à aligner douze joueurs sur la feuille de match. Il suffit d’avoir trois blessées… Mais si on gère bien le côté physique, on a les moyens de jouer le top 5. C’est ce qu’on va viser. L’an passé, on a terminé sixième. Le groupe est sain, ça tourne bien, il n’y a pas de tension. 

Après le départ de Raphaël Gallice durant l’été, c’est son adjoint Xavier Vouillot qui a repris l’équipe…

Ça se passe bien. Xavier a beaucoup travaillé. Il propose quelque chose de cohérent. Il est respecté et possède un vécu sur la Côte d’Azur et au sein de l’équipe et c’est bien ainsi. Le discours passe mieux auprès des jeunes notamment. On va vivre une belle saison.

(Crédit photo : Magsport06)



Voir plus d'articles de la même catégorie