Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« On a morflé… »

Ecrit par Martial HESPEL

C’est pour une nouvelle saison en NM3 que s’engagent Gilles Sanchez et ses garçons à Antibes. Pour digérer l’échec du mois de mai, le coach espère voir un groupe motivé.

Parler peu et agir. Le mot d’ordre est fort. Pour sa troisième saison à la tête de la Nationale 3 Masculine d’Antibes, Gilles Sanchez veut se servir des erreurs du passé. Il y a un an, fort d’un beau recrutement et d’un début de saison exceptionnel, le club se targuait, partout, de vouloir réaliser un formidable doublé avec une accession en Nationale 1 pour les filles et en Nationale 2 pour les garçons. Les garçons vont se manquer en barrages et si les filles sont montées, la Nationale 3, elle, a vu le train lui passer sous le nez. Mais c’est un club toujours motivé qui a annoncé le recrutement quelques jours à peine après la fin de saison.

Alors, lorsque jeudi soir, treize joueurs se sont présentés autour de leur entraîneur pour la reprise de la préparation physique au Fort Carré, les tours de pistes sont très vite arrivés, damant le pion à la parole. « Le discours d’introduction a été bref », raconte Sanchez à www.magsport06.fr. « L’année dernière nous avons beaucoup parlé, sans atteindre l’objectif. Et puis l’effectif n’était pas au complet, alors je n’ai pas tellement insisté sur le discours… » Pavel Ovidiu, pour des raisons professionnelles, ne peut être présent de tout le mois d’août. Il suit malgré tout un programme personnalisé. Pour des raisons privées, Sébastien Labat ne reviendra que début septembre. Et puis, Lionel Ret reprendra du service lundi. Enfin, Adrien Pintiaux, également pour des raisons professionnelles estivales, ne pourra pas être toujours présent. Ils n’étaient donc que treize pour la remise en route. « Ils sont allez courir tout de suite pour une reprise en douceur. » Si, dans l’ensemble, chacun est arrivé en bonne condition, le coach a malgré tout remarqué quelques disparités selon les états de forme physique. « Avant de monter en puissance, j’ai donc mis en place un footing de trente minutes. » A l’opposé, d’un côté Grégoire Sanssouci (Photo) qui a suivi les consignes et s’est présenté avec six kilos en moins. De l’autre, mais cela reste légitime suite à une blessure qui l’a privé des terrains toute la saison dernière, Dan Turbatu est très loin de son meilleur niveau. Ce vendredi soir, les choses s’accélèrent, avec les premiers tests physiques qui permettront, ensuite, au coach de mieux prodiguer les instructions à suivre pour chaque garçon.

Pour le groupe, c’est un moment charnière. Tout en s’inspirant des erreurs à gommer, il faut éviter de gamberger et se lancer, à nouveau, dans un objectif ambitieux. Sont-ils mentalement prêts ? « Je l’espère », souhaite le coach. « On a morflé en fin de saison… Toutes proportions gardées bien entendu car il y a des choses plus graves dans la vie, mais on a bossé pendant un an, avec les dirigeants pour le recrutement, puis avec les joueurs pendant dix mois. Nous avions fait des efforts supplémentaires avec un stage de trois jours etc… Mais on a morflé… Je leur ai laissé du temps. » En effet, le bilan n’a pas été fait dans la foulée de l’ultime défaite, mais une bonne semaine après.

« Donner une autre image »

« Là, sont-ils remotivés ? L’avenir nous le dira… On dit toujours la même chose, mais il n’y a que le terrain qui compte. Déjà ce soir (Vendredi ; ndlr) lors des tests, je vais voir ceux qui veulent se mettre minable ou pas… On va le voir tout de suite. J’espère que tout le monde sera dans le même état d’esprit. J’espère qu’ils seront revanchards et qu’ils voudront donner une image différente que certains clubs peuvent avoir de nous. » Par là, Sanchez pointe du doigts certains commentaires peignant une équipe antiboise composée de mercenaires qui, puisqu’ayant joué, pour beaucoup, dans des divisions supérieures, se reposent sur leurs acquis. « Il faut donner une autre image. On donnera le maximum pour y arriver. »

Et c’est dans un championnat renouvelé en profondeur que s’avance Antibes. Aix, l’épouvantail, est enfin monté en Nationale 2. Deux équipes, qui ont beaucoup souffert la saison passée, Aubagne et la réserve Cavigal, ne sont plus là. Tout ce beau monde est remplacé par des formations comme le deuxième club d’Ajaccio, le HB Ajaccio Club, ou encore Teyran : deux équipes que va complètement découvrir Sanchez. Et puis, même si Villeneuve-Loubet a vu Jaume signer en Nationale 1 au Cavigal, l’équipe restera très compétitive, tout comme Draguignan, promu, qui s’est renforcé. Il faudra aussi compter sur Istres qui veut monter et, on l’a vu avec Aix, quand un centre de formation, comme Istres, veut monter, c’est toujours difficile de lutter. « On verra tout cela… Au fur et à mesure. Pas de plan sur la commète. L’année dernière, on a commencé avec huit matchs sans défaite, avant de s’écrouler. Pour le moment, je n’ai même pas envie de voir plus loin que notre match de coupe de France contre La Seyne. » Antibes recevra, le 12 ou le 13 septembre, cette formation de Nationale 2. Le premier match amical, toujours à Antibes, est prévu le 21 août contre une autre Nationale 2, celle du HB3M.

Les garçons évoluent désormais dans un club où les lignes ont bougé. Avec des filles qui accèdent à la Nationale 1, le club se retrouve dans l’obligation de grandir. « C’est ma troisième saison ici. Je vois le club bien évoluer. Il a retravaillé la formation : il y a des progrès. Mais notre capacité de créneaux d’entraînement est très limitée par rapport à notre nombre de licenciés (Environ 400 ; ndlr). Il n’y a pas cinq millions de salles à Antibes. Du coup, plusieurs équipes de jeunes se retrouvent à s’entraîner sur demi-terrain : ce n’est pas une façon optimale de progresser. Mais le club avance et se structure, au niveau de la communication notamment, il y a un club des partenaires aussi. Je suis rassuré : j’ai fait le bon choix en venant ici. Les dirigeants sont compétents et on voit une vraie volonté de la municipalité. » Ainsi, cette saison, l’OAJLPHB a mis les moyens pour deux objectifs précis. Jouer dès cette année le haut de tableau en Nationale 1 avec les filles et se battre encore pour la montée en Nationale 2 pour Sanchez et son groupe. A nouveau ambitieux….

(Crédit photo : Magsport06)



Voir plus d'articles de la même catégorie