Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Objectif premier, monter en Ligue A »

Ecrit par Martial HESPEL

Mardi, l’Elite Nationale de Mougins a réalisé l’exploit de battre la LAF du Cannet-Rocheville en coupe de France. Une victoire historique et la réaction du Président Frédéric Pastorello.

Président, déjà gagnante de la coupe de France Fédérale la saison dernière, Mougins, toujours en course dans cette compétition cette année, est en demie-finale de la coupe de France Professionnelle après avoir battu deux équipes de Ligue A. Une vraie équipe de coupe…

C’est certain ! Notre talon d’Achille, ne pas savoir finir en trois sets des matchs qu’on domine. Notre force, ne pas aller au tie-break contre nous. Derrière une coach (Marie Tari ; ndlr) incroyable qui devrait être à la tête d’un très grand club et avec qui j’ai la chance de travailler en parfaite osmose depuis huit saisons et des joueuses emblématiques comme Labazevich, Giordano ou Haragova, nous avons su associer une jeunesse flamboyante qui ne lâche rien comme ses aînées. Alors équipe de coupe, oui, mais j’espère que cette saison nous allons montrer que nous pouvons aussi être une équipe sur le long terme.

Vous devez être un Président comblé ?

Comblé, c’est faible comme sentiment. Je pense à tous les gens qui œuvrent au quotidien, mais aussi ceux qui ont œuvré dans le passé. Le MOM aura 40 ans en 2017 et je profiterai de l’année 2017 pour remercier toutes ses personnes.

Quelle image a aujourd’hui le club en France ?

Nos méthodes atypiques font grincer des dents. Très axé sur le sponsoring, l’événementiel, nous sommes hors normes. On nous aime ou on nous déteste et depuis quelques années grâce sûrement aux organisations des Volleyades, notre image est bien meilleure. Mais on ne changera pas, car on fait tout cela pour notre club, notre ville et surtout pour le volley-ball qui est notre passion.

Il y a deux ans vous aviez décidé de calmer le jeu avec les filles, ajournant le projet de monter en Ligue A tout en vous portant un peu plus sur les garçons et une espérance de Nationale 2 pour 2018. Visiblement, la donne a changé ? 

Ce n’est pas tout a fait cela. Notre formation porte sur les masculins avec d’excellents résultats. Pour les filles, il est clair que c’est le budget qui prime. Avec prés de 100.000€ en sponsoring cette saison, nous avons pu agrandir la voilure et donc être plus performant sur le long terme. Après, c’est toujours pareil, le choix d’un groupe est une alchimie et nos erreurs d’hier sont nos atouts d’aujourd’hui.

Play-offs d’Elite Nationale, les coupes etc… Vous allez vivre une année 2017 féerique ?

L’objectif premier est l’accession en Ligue A, si nous arrivons à bien négocier nos deux rencontres face à Clamart et Istres, nous devrions être en position pour y accéder. Ensuite bien sûr on espère conserver notre titre en coupe de France Fédérale, pour la coupe de France Pro, il reste un match, l’effet de surprise n’existera plus (Demi-finale le 31 janvier face à Aix -Venelles ; ndlr). De plus si nous nous qualifions pour les deux finales, la FFVB aura un sérieux soucis, comment faire jouer deux finales à une équipe le même jour ?

Une solution ?

Nous l’avons, faire la finale Pro, une semaine après aux Oiseaux, mais pour l’instant nous sommes à un match en pro et trois en fédérale, donc soyons très prudents, le chemin est encore long et quoi qu’il en soit nous serons l’équipe à battre.

Un dernier mot ?

Un grand merci, à nos licenciés, nos supporter, à ceux du RCC pour leur soutien – mais aussi aux 300 Youtubeurs – nous vous donnons rendez vous le mardi 31 Janvier 2017, pour une nouvelle aventure.

(Crédit photo : ESCRVB Christian Besson)



Voir plus d'articles de la même catégorie