Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Nys a pris la bonne décision

Ecrit par Martial HESPEL

En manque de résultat depuis plusieurs semaines, Hugo Nys a remporté dimanche le 10.000$ de Sharm El Sheikh. Il se relance au bon moment avant des semaines importantes.

Lundi 25 mai. Journée noire pour l’Azuréen d’adoption Hugo Nys. Dès le premier tour du 10.000$ Santa Margarida De Montbui, alors qu’il est tête de série n°3 en simple et en double, il s’incline, lourdement, en deux sets à chaque. Grosse déception. Alors, celui qui va très prochainement retrouver le top 400 mondial, va prendre les choses en main.

« A la base, j’avais prévu de faire le tournoi espagnol, puis le tournoi égyptien dans la foulée, sans repasser par Monaco (Là où il s’entraîne depuis novembre 2013 ; ndlr). Mais je suis revenu car je n’étais pas assez bien physiquement pour être performant », explique t-il en direct de l’aéroport de Sharm El Sheikh à www.magsport06.fr. Alors, pendant quatre jours, avant de s’envoler pour l’Afrique, il va demander à ses entraîneurs du MCCC quatre grosses journées, plus chargées qu’à l’accoutumé. « J’ai bien travaillé, dans la fatigue. Je suis arrivé en Egypte (Pour disputer le 10.000$ de Sharm El Sheikh ; ndlr) en pleine forme. Je me suis très bien entraîné, donc l’aspect mental a joué. J’ai débuté le tournoi avec un bagage physique et mental. Je suis content d’avoir pris les bonnes décisions. Le travail paye. » 

Car en effet, en Egypte, avec son rang de tête de série n°2, il va tout simplement remporter le tournoi en battant successivement les têtes de série n°7, n°3 et n°4. « Je suis très content d’avoir gagné. J’ai pris très au sérieux tous les matchs, même si au début mes adversaires étaient moins bien classés que moi. Mais c’est toujours bien de rentrer dans le tournoi sérieusement. » Après trois premiers matchs sans grosses difficultés, mais abordés très sérieusement, arrive la demi-finale attendue, face à un garçon très en forme, le Belge Julien Dubail qui, la semaine précédente, avait atteint la finale de ce même 10.000$. Rajoutez à cela un trophée en double sur le 15.000$ de Grasse début mai, Dubail tournait fort, alors que Nys restait lui sur un mois de mai sans résultat. « C’était un match d’un bon niveau face à un joueur en confiance et qui joue bien. Ça c’est joué à peu de choses mais je suis me suis bien accroché. » Accroché, c’est le mot. Après avoir perdu le premier set au terme d’un tie-break interminable (12-10) Nys a réussi à prendre deux fois le service de son adversaire, sans que ce dernier n’y parvienne (6-3 6-4).

« Il faisait trop chaud la journée »

En finale, face à Javier Pulgar-Garcia, le Français n’a jamais douté en s’imposant 6-3 6-1. « J’ai bien maîtrisé cette finale. Je suis arrivé le couteau entre les dents. Je ne l’ai pas sous estimé. Au contraire, j’ai tendance même à les surestimer. Ca c’est bien passé, c’est cool. Je ne suis pas resté trop longtemps sur le terrain. » Et justement, s’économiser était très important car Nys a aussi atteint la finale du double et en Egypte les journées étaient particulières. « Les matchs commençaient à 16h30 car il faisait trop chaud la journée. C’était donc un autre rythme. Il fallait se lever plus tard et ne pas perdre trop d’énergie pour être bien le soir. J’ai même joué la finale du double à 20h30 et il faisait encore très chaud. » Cette victoire est très importante en simple. Elle va lui permettre de retrouver le top 400 et surtout, il commence à bien défendre ses 36 points qu’il aura à défendre dans un mois : deux titres sur deux 10.000$ en Turquie il y a un an. En effet, ces deux tournois représentaient jusqu’à hier plus du tiers des points du Français. Ce succès lui donne confiance et lui offre donc une marge.

« Voilà, je viens de gagner un tournoi, mais ce n’est pas le premier que je gagne (Il s’agit précisément de son cinquième 10.000$ depuis le début de sa carrière en simple ; ndlr). Donc il ne faut surtout pas s’enflammer. En faite, ça doit devenir normal. Ca devrait même arriver sur de plus gros tournois. » En effet, comme déjà signalé, tous ses titres en simple ont été acquis sur des 10.000$. Son premier 15.000$ sera un palier supplémentaire dans sa progression. En attendant, on le retrouve dans une semaine sur le sol français, à Mont de Marsan, un autre 10.000$, où il sera tête de série n°2. « C’est un tournoi français, donc forcément relevé. » Il y a en effet quelques noms comme Vaisse, Laurent, le jeune Cayre, ou encore Arneodo qui sur sa dernière apparition en France a été finaliste à Grasse, qui seront attendus pour ce tournoi sur terre battue.

(Crédit photo : Hugo Nys)



Voir plus d'articles de la même catégorie