Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Nous sommes impatientes »

Ecrit par Martial HESPEL

A 25 ans, Claire Moreau entame sa cinquième saison à Cannes-Mandelieu. Elle se confie posément suite à la montée en Nationale 1, elle qui a connu la D2F aux Muriers. 

Claire, comment s’est passé ton été et comment vas-tu ? Le repos sportif fut finalement assez court avec le barrage qui remonte à il y a à peine un mois et demi…

Mon été s’est très bien passé. C’est plus simple quand on termine la saison par une montée (sourire). Elle a pris fin assez tard et j’étais assez fatiguée mentalement et physiquement mais avec un mois et demi de vacances j’ai eu le temps de couper avec le hand, de bien me reposer et de voir ma famille.

Cette montée a concrétisé tout un projet et la politique de la nouvelle direction suite au virage du club il y a deux ans…

Le club avait annoncé l’objectif de retrouver la N1F il y a deux ans et a mis tous les moyens pour. Cette montée était très importante pour le club mais aussi pour nous les joueuses. C’était important de concrétiser tous les efforts que le club, le President, les dirigeants et tous les bénévoles ont fait depuis deux ans.

La reprise est donc vite arrivée. Comment se passe ce début de préparation ? Le coach a t-il mis un programme plus lourd en place pour passer le cap de la N2F vers la N1F ?

Pour le moment le début de la préparation se passe très bien. Tout le monde est content de reprendre et tout le monde a le sourire. Chacun est déjà très impliqué et a envie de faire une belle saison. Le programme – au niveau du nombre de séances – semble à peu près le même que l’année dernière, mais le contenu va certainement être un peu plus dur. C’est pendant la saison que l’on va plus s’entraîner, on va passer de trois à quatre entraînements par semaine. On va également devoir plus travailler physiquement pour répondre aux exigences de la N1F.

Comment se passe l’intégration des recrues ? Certaines que tu découvres, d’autres que le club connait déjà comme Hadja Cissé…

Tout se passe très bien. On a déjà pu voir qu’elles vont toutes nous apporter leur expérience et leur rigueur du haut niveau cette saison. Elles s’intègrent toutes rapidement dans l’équipe.

On sait qu’il n’y aura pas une montée par poule mais bien deux en D2F. Les dirigeants et le coach ont-ils déjà parlé au groupe des objectifs ?

A l’heure actuelle le seul objectif que le club nous ait communiqué est de faire monter la réserve en Nationale 3 pour permettre aux jeunes du club de jouer à un bon niveau. Pour la N1F on se prépare pour gagner le premier match de championnat contre Bergerac. Après, nous sommes toutes des compétitrices donc on voudra forcément gagner tous les matchs. Mais pour le moment nous n’avons pas encore d’objectif précis pour cette saison.

Nouveauté qui te concerne directement, Aline Scolastica a rejoint l’effectif. Tu ne seras donc plus la seule gardienne. C’est à la fois une concurrence et un soutien, comment abordes-tu cette saison ?

Avec beaucoup d’envie de retrouver la Nationale 1 et de pouvoir aider l’équipe à gagner des matchs. Avec Aline ce sera plus facile, je pense que nous avons des profils complémentaires et cela va nous aider à progresser et donnera plus de solutions à Jean-Louis.

Que penses-tu de la composition du championnat. Vous allez retrouver les derbies contre Nice et Toulon. Toujours des matchs intéressants à jouer. En revanche le reste est très éloigné géographiquement…

On a pu voir qu’on allait faire beaucoup de gros déplacements. On va également retrouver Nice et Toulon contre qui on a joué il y a quelques années en Nationale 2 et cela va être de beaux matchs à jouer contre de jeunes très bonnes joueuses qui ont souvent l’occasion de s’entraîner et de faire quelques matchs avec la LFH. Pour ma part je ne connais pas vraiment les clubs du sud-ouest. J’ai rarement eu l’occasion de jouer là-bas mais ces équipes ont la réputation de beaucoup se battre sur la terrain et de ne rien lâcher. Je pense que l’on va avoir des matchs très accrochés avec beaucoup de belles équipes.

Un mot sur le match de coupe de France ? Ce sera face à Puget-sur-Argens, qui monte de PNF. Déséquilibré sur le papier… Il va permettre à tout le monde de prendre ses marques ?

Ce sera le premier match officiel de la saison et ce sera important de commencer par une victoire pour lancer notre année. On va prendre les matchs de coupe les uns après les autres et voir jusqu’où on peut aller. Ce sera également l’occasion pour l’équipe d’avoir un dernier match avant le début du championnat pour continuer à travailler collectivement et intégrer au mieux les recrues dans notre projet de jeu.

Impatiente de retrouver la N1F et ce qui se rapproche du haut niveau ?

Oui ! On s’est battu la saison dernière pour retrouver ce niveau. On a toutes hâte de jouer le premier match de la saison, on se prépare bien pour être prêtes le 16 septembre au Palais des Victoires contre Bergerac.

(Crédit photo : Ln Villard)



Voir plus d'articles de la même catégorie