Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Nous pouvons monter en Ligue Magnus »

Ecrit par Martial HESPEL

Les Aigles de Nice vont en cette fin de saison à nouveau participer aux play-off de la 1ère Division (2ème échelon national) de hockey sur glace et à nouveau fleurter avec la Ligue Magnus. La victoire des Aigles contre Reims le 9 mars dernier (5-2) a assuré leur place dans le top 8, synonyme de participation aux play-off. « On s’est rassuré et la qualification a fait beaucoup de bien au groupe », se réjouit le joueur niçois de 24 ans, Nicolas Motreff. « La semaine dernière nous avons beaucoup travaillé dans la continuité de la victoire contre Reims. Ces derniers jours, c’était un peu plus tranquille avec des exercices surtout basés sur le collectif ». S’ils sont actuellement sixièmes du championnat, les Azuréens peuvent encore terminer quatrième de la phase régulière. Mais pour Motreff « tout peut arriver en play-off. C’est vrai qu’on voudrait être mieux placé, mais le niveau est très homogène. Le huitième sera tout a fait capable de battre le premier. Nous même nous pouvons monter en Ligue Magnus. Mais c’est difficile de faire des pronostiques. Donc terminer quatrième ou huitième ne va pas forcément changer grand chose. Si on veut monter en Ligue Magnus, il faudra tout donner, quel que soit le groupe en face de nous », prévient Motreff. Malgré tout, pour emmagasiner un maximum de confiance, il faudra battre Toulouse-Blagnac ce samedi pour le compte de la 26e et dernière journée de la phase régulière. Si Nice s’était imposée 5-2 à l’aller, cette rencontre sera tout sauf une formalité pour l’ex-pensionnaire des Bleus U18 et U20 : « C’est une équipe qui ne lâche rien. Elle possède pas mal de garçons d’expérience et un Finlandais et un Canadiens qui font sans doute partis des dix meilleurs joueurs du championnat ».

 

« Retrouver la Ligue Magnus »

 

Arrivé l’été dernier sur la Côte d’Azur en provenance de Brest, actuel leader du championnat, Motreff n’a pourtant aucun regret : « J’ai été très bien accueilli. C’était difficile pour moi au début car le club est composé de beaucoup d’étrangers et comme je ne parle pas très bien anglais l’adaptation au collectif a mis un peu de temps ». Motreff a déjà goûté à l’Élite du hockey sur glace français et avec les Aigles il a « pour ambition de retrouver la Ligue Magnus après l’avoir connu il y a quelques saisons avec Chamonix puis Morzine-Avoriaz. La grosse saison de Nice l’année dernière m’a donné envie de venir ». Encore nouvelle dans le paysage de ce sport en France, la population niçoise s’est rapidement prise au jeu : « J’ai été très surpris par le public Niçois. Quand je venais ici après avec Brest, je me souviens de gradins peu garnis. Cette saison on joue devant au minimum 800 personnes qui nous encouragent. C’est très important car il y a une grosse différence entre venir au match pour regarder et venir au match pour encourager ton équipe ». Nul doute que le public Azuréen répondra à nouveau présent pour les play-off.

 

crédit photo : photodenissa.com

 

 

 

 

 



Voir plus d'articles de la même catégorie