Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Nous n’avons rien à envier à personne »

Ecrit par Martial Hespel

Actuellement quatrième de Nationale 3, Menton a su faire le dos rond avec différentes galères. Les équipiers de Hugo Tata peuvent-ils réussir un gros casse en fin de saison ?

Hugo, samedi, Menton peut basculer sur le podium et pourtant peu de choses ont été épargnées au groupe…

Nous avons rencontré des gros soucis de blessure depuis le début de saison. Notamment Rémi Martinez, gravement blessé l’été dernier durant la préparation, avec qui on se partage la mène. David Mosca qui a dû se mettre à l’arrêt pour son genou et l’absence de longues semaines de Troy Grant, l’une de nos recrues, qui a vu son visa être validé après plusieurs mois de galères. Mais oui nous sommes là. 

Quels sont les points clés sur lesquels le groupe s’est appuyés pour être, aujourd’hui, à ce bilan positif de 8 victoires pour 4 défaites ?

Je pense que notre force réside sur le fait que, contrairement à certaines équipes, on dispose de dix mecs capables de tenir et maintenir un niveau tout au long du match. On a très bien fini l’année et on a enfin pu montrer ce dont on est capable notamment en attaque car nos premières victoires ont souvent été avec peu de points encaissés. Bien que notre défense ai été tout aussi importante lors de nos succès.  La frustration est de ne pas avoir pu avoir le groupe au complet sur un seul match de la phase aller. 

Cette saison, le règlement offre aux meilleurs deuxièmes sur les différentes Poules de France, de monter en Nationale 2. Sachant que Menton est la seule formation à avoir fait tomber le leader, on y pense ?

Au sein du groupe les avis divergent sur une place de meilleur deuxième. Personnellement je n’y pense pas. Il faut jouer match après match, semaine après semaine et nous ferons les comptes à la fin de la saison. Je ne pense pas qu’il y ait plus que conclusion que cela à sortir de notre victoire face au Cannet. Un match reste un match, nous l’avons joué à fond, comme tout les autres et ça a basculé de notre côté. Nous avions aussi appris de nos erreurs des défaites précédentes. 

Auteur de 12 points sur son premier match et de 22 lors de son second, avant la trêve, Troy Grant a instantanément confirmé son apport au groupe ?

Compter sur Troy, c’est un énorme soulagement sur les postes arrières et si tout se passe comme prévu, Martinez et Mosca ne devrait pas tarder à revenir. Si d’ici là nous arrivons à tenir l’effectif au complet, nous n’avons rien à envier à personne.

Humainement les semaines se passent bien ?

L’état d’esprit du groupe est vraiment top. Nous avons la chance d’avoir un coach qui nous fait confiance et qui nous fait ressentir chaque semaine, peu importe les absents, blessé ou peu importe l’adversaire, qu’il nous verra gagnant. Il faut rester pragmatique. Cette saison est longue et cette Poule est très relevée avec des déplacements hostiles et des équipes très talentueuses. On va jouer match après match et on verra à la fin ce qui se passera.

Samedi soir, on s’aura qui est seul troisième puisque Menton se déplace à La Londe qui compte le même bilan…

Je suis excité de commencer l’année par ce match qui oppose les deux seuls troisièmes de la Poule. C’est le genre de match compliqué et dur dans l’engagement que tu aimes quand tu es compétiteur.

Sur un plan personnel, notamment avec l’absence de Martinez, comme juges-tu ta saison à la mène ?

Je suis satisfait. Ma priorité est l’équipe et les victoires, évidemment les blessures font que je dois assurer en terme de minutes mais j’ai la chance d’avoir le soutien de mes coéquipiers qui n’ont pas hésité à prendre leur responsabilité en prenant la mène alors que ce n’est pas du tout leur poste, lorsque que je ne suis pas sur le terrain.

Que faut-il souhaiter pour 2013 et la fin de saison ?

Très honnêtement j’ai hâte de voir les blessés revenir, je pense que nous avons besoin de tout le monde pour être à notre top niveau. Je pense notamment au retour de Rémi, au poste de meneur, où je pense que l’on peut embêter pas mal de monde. Ma satisfaction reste la victoire du groupe, évidemment quand les performances personnels viennent se rajouter c’est tant mieux et on ne crache pas dessus.

Tout est possible ?

Il faut se concentrer sur la deuxième partie de saison car on sait que les premiers matchs de l’année sont très importants et que toutes les équipes, qu’elles jouent la montée ou se battent pour ne pas descendre, veulent démarrer 2023 du bon pied. Nous aussi !



Voir plus d'articles de la même catégorie