Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Nous n’avons aucun privilège »

Ecrit par Martial Hespel

Leader invaincu de PNF, malgré deux matchs en retard, Mandelieu semble difficilement atteignable. Virginie Carbon, Capitaine, assure que rien n'est gagné d'avance.

Virginie, ce 29 janvier, Mandelieu est sortie d’une très longue trêve, en gagnant contre Saint-Laurent, la faute à deux matchs précédemment reportés en raison du Covid. Difficile à gérer ?


La trêve a été plus longue que prévu, une grosse partie de l’effectif a été isolée en fin de semaine juste avant le match du 15 janvier contre Cagnes-sur-Mer, la semaine suivante a donc été perturbée et le match contre le Cannet-Rocheville a finalement été reporté à leur demande. Nous nous sommes adaptées pendant cette période en essayant de maintenir au mieux notre rythme.

Faut-il mettre sur ce compte le début de match poussif face à une équipe du VBSL qui elle en est déjà à trois matchs en 2022 ?


Nous n’avions plus joué depuis le 18 décembre et possédions forcément moins de repères entraînant un nombre de fautes plus importantes en début de match, mais cela s’explique plutôt par une équipe de Saint-Laurent très combative, qui surprendra probablement d’autres équipes.

Conséquence, le calendrier à venir va être chargé avec sept matchs à jouer entre le 19 février et le 9 avril. Un mal pour un bien ?


Nous nous adaptons à la situation de semaine en semaine, enchaîner les matchs est plutôt un avantage pour garder un rythme de compétition régulier et une coupure permet de prendre le temps de travailler sur des points de progressions précis. Nous devons conserver beaucoup de rigueur et de concentration, entre Cagnes-sur-Mer, Antibes ou encore Cannes, il y a beaucoup d’équipes de bons niveaux et de nombreuses jeunes qui progressent. A nous de préparer tous les matchs comme un combat en alliant le plaisir.


Bien que Mandelieu n’ait pas encore disputé la moitié de son championnat, quels éléments peuvent empêcher le MLNVB de jouer la saison prochaine en Nationale 3 ?


Les 10 matchs restants (rires) ? Le discours de notre entraîneur n’a pas changé depuis le début de la saison : prendre les rencontres les unes après les autres, le résultat est la conséquence du travail fourni par l’ensemble de l’équipe. Le championnat est assez dense cette année, les victoires acquises nous permettent d’emmagasiner de la confiance, mais ne nous donnent finalement aucun privilège, chaque match est un combat. Il faut continuer à prendre du plaisir, la récompense viendra en fin de saison si nous poursuivons ainsi.



Voir plus d'articles de la même catégorie