Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Nous battre dès maintenant »

Ecrit par Martial HESPEL

Avec un nouvel effectif, Mladen Kasic entame sa troisième saison consécutive au NVB, sa dix-huitième depuis 1996. Le Croate, s’il vise la montée sur deux ans, compte bien saisir sa chance dès cette année.
 
Coach, lorsqu’on observe Ligue B du NVB, on remarque beaucoup de changements par rapport à la saison passée. Pourquoi ? 
Nous étions très contents du résultat de l’année dernière. Mais, on s’est mis d’accord avec le Président Alain Griguer et il y a eu la possibilité de nombreuses modifications. Avec la crise économique, nous avons eu la possibilité de faire venir des garçons qui nous étaient hors de portée il y a un ou deux ans. Aujourd’hui nous avons réussi à les avoir.
 
Le recrutement est donc satisfaisant ?
L’équipe possède un beau visage et je pense que nous sommes meilleurs que la saison dernière à chaque poste. Maintenant il faut que le mayonnaise collective prenne. Je suis très content du recrutement. Aleksandar Mitrovic (attaquant/réceptionneur) est un très bon joueur serbe qui a évolué en Pologne, en Turquie et en Italie. Notre nouveau libéro, Grégory Berrios, a le niveau pour faire parti des dix meilleurs mondiaux à son poste. On accueille également Francis Nganga, ancien capitaine de l’AS Cannes et qui évoluait en Ligue A la saison passée. Et puis Ban Borota (réceptioneur/attaquant) qui a effectué les deux dernières semaines de préparation avec nous.
 
Vous avez également conservé des valeurs sures ?
Oui avec le pointu Ciprian Matei et le central Matija Sabljak. Ce sont deux très bon joueurs et leur potentiel est important pour l’équipe.
 
« C’est un peu la bataille »
 
Comment s’est déroulée la préparation ?
Nous sommes un peu perturbés à ce niveau là. Borota est parti avec la Roumanie pour les qualifications des championnats du monde. Il sera donc absent pour le premier match. Mitrovic et Berrios n’était pas là pendant trois semaines de préparation et sont arrivés il y a peu. C’est seulement à partir de lundi, après la prochaine journée, que le groupe sera au complet.
 
Un souci ?
Oui car lorsque quatre joueurs qui font parti d’un sept de départ ne sont pas là c’est compliqué. Mais les joueurs présents ont très bien joué le jeu. Mais c’est difficile car il faut apprendre à l’ensemble du groupe à jouer comme aime l’entraîneur. Il faut un moment pour ça : un ou deux mois. Alors avec les absences c’est difficile. C’est un peu la bataille pour expliquer aux garçons ce qu’ils ont le droit et pas le droit de faire.
 
Cette grande présence de joueur de niveau international vous offre quelles ambitions ?
Beaucoup d’équipes de Pro B ont fait comme nous et le niveau s’annonce très serré. Une équipe, Tourcoing, semble au dessus du lot avec un effectif digne de la Ligue A. Mais derrière, je pense sincèrement que nous ne sommes pas loin des 2e, 3e ou 4e place. Personnellement, je pense que si on ne monte pas en Ligue A dès cette saison ce n’est pas grave. Mais il faudra le faire la saison prochaine avec un budget qui sera augmenté. Mais nous allons nous battre dès maintenant. Les huit premiers joueront les play-offs et nous devons y être. Mais on ne sera pas seul, dix à douze équipes ont aujourd’hui les moyens d’y prétendre. Tout est possible.


Voir plus d'articles de la même catégorie