Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Nous allons monter en puissance »

Ecrit par Martial HESPEL

Adieu HB3M, bienvenu au Handball Mougins – Mouans-Sartoux. Le club, malgré le désistement de Mandelieu, est parvenu à conserver, un peu par miracle, sa place en N2M. Le Président Jean-Pascal Marsan nous dit tout.

Président, il est vrai que lorsque la ville de Mandelieu s’est retirée du projet, ajoutez à cela la relégation sportive, il était inimaginable de voir le HBMMS en N2M version 2016-2017. Certains disant même que cette descente en N3M était, entre guillemets, une bonne chose pour un nouveau projet. Et finalement, le HBMMS est là en… Nationale 2 !

La fin de saison dernière a été très chaotique et au vu des résultats sportifs de la N2M du HB3M, le Bureau avait pris la décision de changer d’entraîneur. Mais nous savions aussi que Gilles Porcel ne continuerait pas son rôle de Président à Mandelieu et donc de co-président du 3M. Malgré tout, nous ne nous imaginions pas que la municipalité laisserai tomber le projet avant la fin de la convention qui devait aller jusqu’à la saison 2017-2018. Même lors du dernier match nous pensions être capables de gagner pour nous maintenir, mais ce match a été catastrophique à l’image de notre saison. Le HBMMS repartait donc seul en N3M, mais nous avons vite été informé par la Fédération que nous aurions la possibilité d’être repêché mais l’officialisation a tardé pour arriver enfin fin août.

Quel a été le cheminement de cette aventure durant l’été ?

Fin juin nous avons été informé des départs de Michael Andry et Julien Denat et nous n’avons pas conservé Marc Secondi. Le jeune Hugo Giacchino n’était pas certain de rester selon ses études. Nous avons eu les confirmations que Foubert, Conti, Keil, Luvera et Berthier restaient au club. De ce fait nous avions une base solide mais plus de gaucher. Notre priorité a été de trouver des gauchers capables de jouer la montée si nous repartions en Nationale 3. Cependant il est très difficile de recruter quand vous ne savez pas à quel niveau vous allez jouer. Nous avons donc demandé à Bavou (Mohamadi Loutoufi ; ndlr) de rejouer et nous sommes heureux qu’il ait accepté notre proposition et je pense qu’il sera performant cette année comme lors de notre tour préliminaire de coupe de France où il a marqué 12 buts (Victoire à La Seyne 28-31 le 2 septembre ; ndlr)

Un été particulier…

Très stressant et même le début de saison a été perturbé puisque nous aurions du participer au tournoi de La Crau le 3 septembre, puis la Fédé a rajouté un tour préliminaire de coupe de France à cette même date lors duquel nous aurions du être exempt. Mais une semaine avant nous avons appris que nous allions jouer ce tour préliminaire à La Seyne. Notre match de premier tour aurait du être contre le vainqueur du match Villeneuve – Antibes et au final nous avons joué Monaco (Défaite 25-38 le 10 septembre ; ndlr). Nous avons donc démarré notre préparation physique début août avec un seul gaucher et sans savoir à quel niveau nous allions jouer. Ensuite, nous avons appris le retour de Frédéric Parassol qui avait déjà évolué chez nous. Grâce à des contacts privilégiés avec des joueurs du groupe, il a décidé de rejoindre le projet HBMMS. Nous savons qu’il n’est pas encore à 100% mais d’ici quelques mois il sera un atout indéniable pour le groupe.

Olivier Inghilleri est l’entraîneur de l’équipe. Pourquoi ce choix ?

Le choix du nouveau coach était la première décision à prendre et donc très tôt nous avons commencé à prospecter. Nous avons suivi plusieurs pistes jusqu’à ce que le nom d’Olivier Inghilleri sorte d’une conversation. Il a le profil que nous recherchions. Il était libre et son expérience à la tête du centre de formation de Saint-Raphaël démontre toutes ses qualités de manager. Je connaissait un peu Olivier car nous avons fait nos études ensemble. J’ai donc pris contact avec lui. Je lui ai expliqué la vision que j’avais et nous avons une philosophie du handball assez proche, nous étions donc d’accord sur le principe et il fallait maintenant trouver un accord. Après quelques jours de négociation Olivier a accepté notre offre et est devenu le nouveau coach de notre équipe première. Il connait la maison car il a joué chez nous, il apprécie le club et les dirigeants. Les joueurs l’apprécient aussi. A nous maintenant de le mettre dans les meilleurs conditions possible pour faire la meilleure saison.

Le groupe ? 

Malgré l’échec de la saison dernière, nous voulions garder l’ensemble du collectif car nous étions persuadé de la qualité des joueurs. C’est le discours que j’ai eu avec chacun d’eux. De plus nous voulions garder les cadres comme Conti, Foubert, Keil, Denat, Luvera ou Andry. Julien nous a informé assez tôt de son désir de rejoindre Antibes et nous pensions qu’il serait le seul départ mais Michael et venu s’ajouter à la liste, puis Guillaume a décidé de se concentrer sur le nouveau projet Cannes-Mandelieu. Nous avons donc convaincu Bavou de jouer, nous avons aussi essayé de chercher des joueurs de l’extérieur sans succès. Le groupe s’est donc construit en interne. Léo Fauvet – Pôle Espoir – que nous avions prêté à Villeneuve-Loubet revient au club. Remi Durando – Première année senior – intègre le groupe après une bonne préparation. Fred Parassol est donc la seule recrue estivale.

Où en est le groupe physiquement et le projet de jeu avance t-il ?

Comme dans tous les niveaux amateurs, la préparation n’est jamais optimum car certains travaillent, d’autres partent en vacances et encore aujourd’hui le groupe n’est pas au complet. Après deux matchs officiels, l’équipe n’est pas encore à 100% mais nous avons une bonne marge de progression. Nous avons aussi certains jeunes prometteurs qui participent au championnat de France -18 cette saison qui auront peut-être l’opportunité de venir s’essayer en Nationale 2. Olivier a été choisi aussi pour aider à la formation des jeunes afin de pouvoir alimenter notre équipe fanion avec de la formation locale. Maintenant ce groupe est peut-être moins bon que celui de l’année dernière mais il a pour l’instant de plus belles valeurs que ce soit au niveau de l’engagement, du combat et de l’abnégation. Nous allons mettre en avant nos qualités pour atteindre nos objectifs.

L’équipe revient un peu de nul part en quatrième division, tant sportivement que administrativement. Quel est l’objectif majeur cette année ? Le maintien avec beaucoup d’humilité ? Bien heureux d’être déjà là ?

Le niveau N2M était pour moi essentiel dans un nouveau projet axé sur la formation des jeunes. L’objectif est évidemment de se maintenir et nous sommes effectivement heureux de poursuivre l’aventure dans cette division. Nous savons que ce sera très difficile mais pour nos partenaires, les municipalités et nos supporters, il est plus intéressant d’évoluer en quatrième division et je pense aussi qu’il aurait été très compliqué de jouer la montée si nous étions descendu en N3. Là, nous savons où nous sommes. Le groupe n’est pas complet et certains n’ont pas fait la prépa au complet donc il y a quelques disparités de niveau. Mais nous allons monter en puissance. Avec les tergiversations de la Fédé sur la coupe de France nous n’avons pas pu faire de matchs amicaux donc nous avons utilisé ces matchs pour travailler. Monaco devrait être en haut du classement cette saison et nous savons le travail que nous devons accomplir pour nous maintenir.



Voir plus d'articles de la même catégorie