Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Nice s’offre un sursis

Ecrit par Martial HESPEL

Après un changement d’entraîneur, de capitaine et cinq défaites consécutives, Nice a battu Saint-Laurent et se relance en NM3. Au meilleur moment avant de basculer en 2015.

A Brancolar, on ne s’invente pas sorcier et personne ne cache qu’une nouvelle défaite, samedi dernier, contre Saint-Laurent, aurait était quasiment rédhibitoire dans l’optique d’un maintien. Mais Nice s’est imposé 74-58 et met ainsi un terme à une série de cinq défaites consécutives, avec des scores catastrophiques : -22 contre Venelles, -34 à Menton, -22 contre Lorgues; -19 au SMUC et -30 contre Bandol. Sahbi El Mokni, qui a repris l’équipe après la défaite de Venelles, suite au limogeage de Manu Fontaine, a conscience des difficultés.

« On sentait des tensions au sein de l’équipe, entre certains joueurs. Quelques-uns étaient déstabilisés suite au changement d’entraîneur. Il était donc difficile de reprendre ce groupe. On a commencé par aplanir tout cela. Il fallait de la sérénité, que les mecs possèdent le même objectif, qu’ils se fassent plaisir ensemble sur le terrain, qu’ils aillent au combat ensemble », détaille l’entraîneur niçois pour www.magsport06.fr. Alors, dans un premier temps, le technicien a nommé un nouveau capitaine, dans le but de l’aider à retrouver du calme : Christian Mulumba. « Je le souhaitais car il a une grosse expérience du niveau supérieur. C’est l’un des plus âgés du groupe, un leader. Lui, attendait un plébiscite des autres joueurs. C’est ce qu’il s’est passé. »

« Il fallait absolument l’emporter »

El Mokni a donc connu il y a une semaine sa première victoire avec Nice. Pourtant, Saint-Laurent, très mal parti en début de saison, était sur une très bonne phase, avec trois victoires lors des quatre dernières journées, dont un succès 66-78 acquis sur le parquet d’une équipe de Cagnes-sur-Mer qui commence à inquiéter. « Nous avons dominé. Vite pris de l’avance. Après, Saint-Laurent est tout de même revenu, ce n’était pas évident. Chez nous, la confiance est revenue. Il fallait absolument l’emporter. Les gars ont réalisé un match plein. »

Même si les défaites s’enchaînaient, El Mokni ne sait pas inquiété, conscient des qualités du groupe. « Le potentiel est là. Mais c’était en construction. Ca n’allait pas se faire du jour au lendemain. Il fallait vraiment travailler en profondeur. Contre Menton, on fait quasiment jeu égal la première mi-temps, avant d’exploser face à cette équipe très solide. Contre Lorgues, à la maison, on a vraiment pas été bon, on sentait encore l’instabilité dans le groupe. » Mais grâce à de bons intérieurs, conjugués à un jeu extérieur rapide, El Mokini y croit, mais tout reste à faire. Devant une équipe de Fréjus déjà condamné, trois équipes comptent quatre victoires : Nice, Saint-Laurent et Lorgues. Juste devant, Avignon possède cinq succès. Puis on retrouve Cagnes-sur-Mer, Bandol et Hyères – Toulon avec six victoires. 

« Le groupe a envie de s’arracher »

« Franchement, avec ce qu’on a produit contre Saint-Laurent, on voit que le groupe prend forme et qu’il a envie de s’arracher et de se maintenir. On ne prend que 58 points ! Alors qu’à Saint-Laurent, entre Login, Monge, Bravetti ou encore Gimeno, ça ne rigole pas. Nous les avons bien perturbé avec une bonne défense. Pour le  maintien, je pense vraiment que ça dépend de nous si on garde cet état d’esprit. Pas des adversaires. Nous avons une équipe plus forte que notre classement actuel. »

Ce samedi soir, Nice entre en piste en coupe de France, avec les 128es de finale et un déplacement à Sanary. Attention, les Varois évoluent peut-être trois divisions plus bas, en Excellence Départementale, mais savent jouer au basket : neuf matchs, neuf victoires et une folle moyenne de 89.4 points marqués par match. Alors, puisque Nice part avec 20 points de retard, il faudra être efficace dès le début du match. D’ailleurs, El Mokni ne compte pas galvauder ce match. Il y alignera une bonne partie de sa NM3. La mayonnaise commence à prendre et il faut continuer à travailler, quel que soit l’adversaire, avant de se déplacer à Avignon le 10 janvier prochain dans le cadre de la première journée de la prochaine année.

(Crédit photo : Magsport06)



Voir plus d'articles de la même catégorie