Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Nice se relève au bon moment

Ecrit par Martial HESPEL

Première victoire en 2014 pour la LFH de l’OGC Nice après six défaites consécutives. Les filles de la Capitaine Maéva Guillerme gagnent face au Havre et engrangent de la confiance avant les play-downs.

« Nous retenons l’état d’esprit qui nous faisait défaut depuis quelques matchs, même si la communication n’est pas encore excellente. » Pour Sébastien Gardillou, le coach niçois, la victoire de vendredi soir à domicile face au Havre était très importante. Nice, déjà condamné à jouer les play-downs, a reçu une formation Havraise qui, après une longue traversée du désert, a battu Toulon il y a dix jours. Officiellement qualifiées pour les play-offs, les Normandes vont mal entrer dans leur match. Si au match aller les filles d’Aurélien Duraffourg avaient rapidement mené 6-1, cette fois, ce sont les Niçoises qui caracolent en début de rencontre. Jugez plutôt, grâce à une Laurine Daquin très en jambes, trois buts en huit minutes, l’équipe de Sébastien Gardillou va mener 8 à 2. Cécilia Grubbstrom va faire le travail dans les cages azuréennes. Mercedes Castellanos, entrera dans son match plus tard. Alors, malgré la bonne distribution d’Amandine Tissier, Le Havre va rapidement perdre le contact. « Nous avons réussi à mettre en place un dispositif 1-5 avec du dynamisme et un jeu vers l’avant. Nous avons gêné cette équipe du Havre qui va très vite. Les Havraises ont de bonnes joueuses sur la base arrière. Nous avons essayé de les gêner défensivement », analyse Gardillou.

Arslanagic ne tremble pas

Les coéquipières de la Havraise Marine Desgrolard n’ont pas été inexistantes en défense, en laissant peu d’espaces à l’Espagnol Elisabet Chavez. Pour ce qui est de la phase offensive, et plus précisément des contre-attaques, elles vont passer totalement aux travers, avec beaucoup de maladresses : tires non-cadrés, pertes de balles, mauvaise compréhension. Alors, lorsque Toskovic subit une exclusion temporaire, on pense que Nice va s’envoler. Rien de cela. Après quinze minutes de jeu et trois penalties convertis d’Arslanagic, Le Havre va retrouver sa solidarité, autour d’une Hadja Sawaneh, qu’on avait pas encore vu, efficace, avec trois buts en fin de mi-temps. Le Havre va grappiller son retard, et Castellanos, tout comme son homologue suédoise, va enchaîner les arrêts. Ainsi, c’est grâce à son collectif, que les Havraises vont revenir pour n’être plus menées que 14-11 à la pause.

Filipovic / Escribano : duo de choc

Côté Normand, on y aura cru, mais peu de temps. Le retour Havrais en fin de première période ne sera jamais confirmé. Julie Dazet et ses filles ont souffert face à Filipovic et Ecribano intouchables en deuxième mi-temps. Le Havre est ainsi retombé dans ses travers antérieur à la victoire à Toulon. Stoiljkovic ne s’est certes jamais avouée vaincue et a été la meilleure ciel et marine de la soirée. Le Havre va revenir à 26-21 et Gardillou demande un temps mort. Il reste un peu plus de sept minutes à jouer. Jovana Stoiljkovic au penalty ne va pas trembler mais Nice peut commencer à y croire. Avec Hawa N’Diaye très haute en défense, en électron libre pour stopper Daquin conjugué à un arrêt de Castellanos, les Havraises ne vont rien lâcher. Mais Filipovic, d’un nouveau but, va sceller le match 27-22. Les Havraises peuvent nourrir des regrets. Leur début de match leur a été fatale. N’Diaye marquera encore pour conserver un infime suspens. Malgré un dernier sursaut et un contre de Marine Desgrolard, un ultime but de Filipovic permet à Nice de s’imposer 29 à 26. « Nous avons réussi à créer un bel écart et c’était nécessaire car Le Havre a trouvé des solutions offensives en deuxième partie de seconde mi-temps qu’on a pas réussi à contrer. Il m’a manqué un peu de rotations et donc de lucidité mais le résultat est intéressant car on stop la série de défaites. C’est positif pour le moral. On a peut-être trouvé un petit déclic ce soir. C’est encourageant », conclue Gardillou.

(Crédit photo : Cynthia Amato)



Voir plus d'articles de la même catégorie