Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Nice, pour voir les choses en grand ?

Ecrit par Martial HESPEL

Pour sa quatrième saison en LFH, Nice est toujours sous la main ferme d’un Sébastien Gardillou qui, cet été, a décidé de bousculer certaines lignes, l’Europe dans sa ligne de mire.

27-22. Tel est le premier score qu’a affiché le tableau final d’un match de l’OGC Nice cette saison. Mardi, les filles de Sébastien Gardillou ont débuté leur série de rencontres amicales par un succès contre Nîmes, autre équipe de l’élite. Un match de travail pour deux groupes qui n’étaient pas en pleine possession de leurs moyens. 

Nice a joué sans trois éléments qui, d’ailleurs, ne prendront pas part au stage d’une semaine en Hongrie qui commence ce samedi : la pivot Samira Rocha, la gardienne Cléopâtre Darleux et la demi-centre Karen Knutsdottir. De son côté, Nîmes venait, la veille, de rencontrer en amical Mios. La récente arrivée précipitée d’Amandine Balzinc serait-elle étrangère aux soucis de la gardienne de l’équipe de France ? « Nos absentes sont aux soins et travaillent pour soigner leur pathologie. Elles ne voyagent pas en Hongrie pour être avec nous en début de saison« , explique Sébastien Gardillou à www.magsport06.fr. « C’était un match de travail. Nîmes venait de jouer Mios, je remercie d’ailleurs le club de s’être déplacé. Nous on enchaîne avec la Hongrie et elles avec un stage (Depuis mercredi jusqu’à dimanche à Val Thorens ; ndlr). Nous sommes sur une dynamique très positive. Nous allons construire le jeu d’une autre façon. Notre base arrière est très différente pour apporter un jeu plus fluide, plus accès sur la mobilité. »

Pour poursuivre sa préparation, Nice s’envole samedi pour une semaine en Hongrie pour y disputer des oppositions et pratiquer des entraînements en commun avec le club de Erd dans la banlieue de Budapest. Une équipe d’un excellent niveau, nouvelle sur le devant la scène européenne et régulièrement sur le podium d’un championnat qui fait partie des meilleurs du monde.

Nice avance donc dans une montée en puissance, débutée le 13 juillet, où la préparation foncière prend le dessus, là où le spécifique avait la part belle les saisons précédentes. « On a demandé aux joueuses de prendre deux semaines de vacances complètes puis d’enchaîner avec deux semaines de préparation pour arriver déjà avec un bon passif à la reprise. Nous n’avons donc pas mis en place une réathlétisation mais plutôt une remise en route pour gagner du temps. » Cette année Nice travaille beaucoup la vitesse et la mobilité. Petit à petit, le staff essaye de diminuer les quantités sur la préparation physique. « Voilà pourquoi nous avons repris plus tôt que les autres pour ne pas être pris par le temps et se régénérer plus vite. Il faut aussi faire avec les conditions de chaleur extrême. C’est bien entendu partout le cas en France, mais beaucoup plus sur la Côte d’Azur. Il fait très chaud à Charles Ehrmann et les organismes sont éprouvés. Cela nous oblige à être plus attentif et plus vigilant. »

Une progression qui va donc se poursuivre vers l’est de l’Europe pendant quelques temps et qui doit, si elle est linéaire, permettre à Nice d’accéder à une coupe d’Europe. En effet, après deux saisons à jouer les play-downs, Nice est parvenu l’année dernière à disputer les play-offs et donc croire en son rêve. Mais pour une but, Lacrabère est ses équpières ont plié contre Nantes, laissant au NLAHB la cinquième et dernière place qualificative. « Avant de penser à terminer cinquième, il faut faire les choses dans l’ordre et d’abord se qualifier pour les play-offs. La saison dernière on est passé proche de beaucoup de choses… Mais c’est aussi nécessaire pour grandir. Il faut être confronté à ces situations pour ne plus les revivre ou en tout cas avoir un sentiment de tristesse et de frustration pour s’organiser.« 

En plus de figurer du mieux possible en championnat, Gardillou espère voir son groupe aller le plus loin possible lors des coupes nationales. Comme il y a deux ans notamment où Nice avait réalisé un gros coup en allant gagner à Metz. « Il faut être plus conquérant en coupes et atteindre les play-offs. Nous avons les qualités pour jouer crânement notre chance et déstabiliser la hiérarchie en place. »

(Crédit photo : OGC Nice Handball)



Voir plus d'articles de la même catégorie