Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Nice ? Ne pas en faire une psychose »

Ecrit par Martial HESPEL

Comme la saison passée, Monaco est favori pour monter en Nationale 3 avec un sérieux rival. Après avoir échoué contre Nice il y a un an, c’est, visiblement, Sanary qu’il faudra maintenant écarter. Qu’en pense l’entraîneur Ali Bouziane ?

Ali, dimanche, Monaco, leader de Pré-Nationale, a perdu en finale de la coupe Côte d’Azur contre Golfe-Juan / Vallauris, leader de Nationale 2. Que retenir de cette rencontre ?

Il n’y a aucun enseignement à ressortir de ce match. Nous n’étions que six avec un joueur fiévreux. De l’autre côté Golfe a déroulé sans pour autant tout donner. A aucun moment nous les avons menacé. Entre le premier de N2M et le premier de PNM il y a forcément deux fossés.

Quel est désormais le programme avant le prochain match du 7 janvier contre La Garde ? Il faudra arriver frais et dispo pour encaisser quatre matchs en janvier…

Les garçons vont se reposer, faire un break mental et physique parce qu’effectivement le mois de janvier est costaud, mais surtout parce qu’ils ont donné. Nous reprendrons les entraînements le 29 décembre puisqu’on reprend dix jours après.

Quel est ton bilan du début de saison où les deux équipes les plus proches de toi ont été La Londe (68-84) et Golfe (56-72) ? Tu es satisfait de la tournure des événements dans l’optique de jouer Sanary le 21 janvier ?

Je refuse de me projeter sur Sanary par respect pour La Garde et Carros qu’on doit jouer avant. A la rentrée je préparerai le match contre La Garde qui est quand même troisième avec une seule défaite (72-73) contre Sanary. Le bilan comptable est forcement positif puisqu’on est premier égalité invaincu avec des victoires convaincantes à La Londe et Golfe-Juan / Vallauris qui, on le sait, sont des équipes qui jouent très bien au basket, qui plus est, chez elles. A mon avis, ces deux équipes sont capables de créer des surprises…

Le jeu ?

Je suis globalement satisfait du fond de jeu que propose le groupe. Nous avons la meilleure attaque et la meilleure défense du championnat. Tous les joueurs se sentent concernés par le projet. Il n’y a pas d’égoïsme dans le groupe, l’état d’esprit est saint, les garçons font les efforts en défense et se passent la balle en attaque. Je m’appuie sur un groupe expérimenté et une longueur de banc très intéressante pour ce niveau. Je pense en plus qu’on a une marge de progression. Nous venons de récupérer Brandon Da Sylva qui a manqué les trois premiers mois de compétition. Il nous apporte la dimension athlétique qu’il nous manquait, notamment de la vitesse et de la verticalité. Matthias Piault, qui a eu un début de saison perturbé par des contraintes professionnelles, est doucement en train de s’intégrer dans le collectif, sa polyvalence et son volume de jeu sont un atout majeur pour nous. Tout ça est quand même très positif.

Rien de négatif ?

Si. Il y a bien sûr des choses qui m’agacent et qui me contrarient, mais je le garderai pour moi. Cependant, on ne va pas s’enflammer, tout peut être très fragile. On a beau être invaincu et gagner tous nos matchs de 30 ou 40 points, si, le jour où on joue LE match qu’il faut gagner, les joueurs cadres sont absents pour des raisons professionnelles ou blessures, ça remet tout en question. Ce sont des choses qu’on ne peut pas contrôler à ce niveau…

Que faut-il attendre du mois de janvier ?

Comme je le disais plus tôt, j’ai une incapacité mentale à me projeter au-delà du prochain match. Ce n’est pas une maladie, juste une manière de fonctionner. Au delà des surprises dues aux fêtes, j’ai beaucoup de respect pour La Garde qui chaque année joue les premiers rôles dans cette division. Cette saison ils se sont renforcés et avant de jouer Sanary la semaine dernière, ils étaient encore invaincus. C’est une équipe qui a un vrai fond de jeu, ils jouent dur, les gars ont un vécu collectif puisqu’ils jouent ensemble depuis quelques années et dans les matchs serrés ça fait la différence. Ceux-ci sont des critères que je ne peux pas ignorer. Maintenant comme je le disais, j’ai un groupe expérimenté, moi-même j’ai un peu de vécu, on ne prendra pas cette équipe à la légère. Bien au contraire !

Hasard du calendrier, comme l’année dernière avec Nice, tu vas jouer ton principal rival à la dernière journée de la phase aller et donc forcément à la dernière journée de la saison. Tous ceux qui étaient là l’année dernière pensent déjà à ne pas reproduire les mêmes erreurs qu’il y a un an à Nice ?

C’est dur de ne pas y penser, mais il faut pas non plus en faire une psychose. On a fait une très bonne saison l’an passé, on a raté un match pour des raisons particulières, il faut pas pour autant tout remettre en question et jeter le bébé avec l’eau du bain. Ce championnat est différent de la saison dernière. Je ne suis pas certain que tout se joue lors du dernier match. Il y aura un facteur X. La Garde ou La Londe peuvent revenir dans la course. Il ne faut pas sous estimer ces équipes là… En tous cas, on mettra tous les moyens de notre coté pour que tout ne se joue pas sur le dernier match. Si c’est le cas, je sais que mes gars seront prêts…

(Crédit photo : AS Monaco Basket)



Voir plus d'articles de la même catégorie