Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Nice, la désillusion

Ecrit par Martial HESPEL

En s’inclinant à domicile (30-37) en match d’ouverture des play-downs, l’OGC Nice se rend compte que le chemin vers le maintien en LFH s’annonce très compliqué…

Ce n’était donc pas des paroles de façade pour, simplement, pour respecter l’adversaire. Dans nos collones, il y trois semaines, Sébastien Gardillou, l’entraîneur niçois, se disait méfiant. « Attention, Nîmes sera en mesure de perturber tout le monde malgré sa place de dernier de la phase régulière. » En terminant septième de la phase régulière, Nice a débuté les play-downs avec quatre points, Nantes (8e) avec trois points, Besançon (9e) deux points et Nîmes (10e) avec zéro point.

Mais l’OGC Nice a débuté ses play-downs de la pire des façons en s’inclinant à domicile 37 à 30 contre Nîmes. Nice n’est jamais entré dans son match en étant rapidement mené (1-4 ; 5-9 ; 12-19). Nice, qui a terminé septième de la phase régulière, partait avec quatre points, contre zéro pour Nîmes, dernier. Ce résultat relance tout. Nîmes revient à deux points. Nantes et Besançon s’affrontent ce samedi soir. 

Nice a encore cinq matchs pour sauver sa tête en LFH. Seul le dernier des play-downs descendra en D2F. Alors, même s’il ne sert à rien de refaire le match, Nice aurait fait, déjà, un très grand pas vers le maintien, en cas de victoire, avec six points d’avance sur Nîmes. Tableau noir.

Avant la rencontre, sur ogcnicehandball.com la Niçoise Marion Arrighino (Pivot) réaffirmait toute sa confiance envers le groupe : « Nous avons bien bossé durant la trêve de trois semaines et j’ai confiance en l’équipe qui progresse vraiment de jour en jour, même si nous sommes un petit collectif et que nous sommes fatiguées, nous continuons de travailler dur. » Le souci pour Nice vient justement de là. Avec les blessures, pour très longue durée, de Manon Le Bhian et d’Ines Audebert, le groupe est restreint, malgré l’intégration définitive de deux filles de la NF3 : Manon Colombier et Mélanie Lecut. 

Nice doit encore jouer cinq matchs dans ces play-downs. Si l’équipe n’est pas encore au pied du mur, elle serait bien inspirée de revenir avec un résultat positif de son déplacement à Besançon, le 2 mai prochain. Car si les filles de Sébastien Gardillou avaient brillamment maîtrisé leur sujet en play-downs il y a un an, ces 37 buts encaissés à domicile en ouverture n’ont rien de rassurant. Attention danger.

(Crédit photo : Cynthia Amato)



Voir plus d'articles de la même catégorie