Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Nice, et demain ?

Ecrit par Martial HESPEL

Promu en Ligue A la saison prochaine avec son équipe fanion, c’est tout un club, le Nice Volley-Ball qui va devoir avancer pour conserver, le plus longtemps possible, ce rang élitiste.

Un an après le titre de champion de France de Nationale 2 avec son centre de formation et la montée de l’équipe féminine en Pré-Nationale, c’est cette fois l’équipe fanion, qui décroche le titre de Ligue B et qui jouera en Ligue A la saison prochaine. Deux saisons historiques pour le NVB. Alors, www.magsport06.fr s’est demandé, à chaud, ce que cela allait engendrer pour la formation niçoise, la réponse justement du responsable du centre de formation et entraîneur de la Nationale 2, Laurent Cauet. « Cette montée en Ligue A et ce titre de champion de France est une bonne nouvelle pour le club, cela entraîne forcément une dynamique à tous les niveaux que ce soit sur le plan sportif ou sur celui du fonctionnement autour de l’équipe professionnelle », commence-t-il à expliquer avant de se pencher davantage sur son secteur, la formation.

« Il n’y aura pas de bouleversement profond du centre de formation dans son fonctionnement, juste des ajustements pour encore améliorer notre organisation et nos prestations – volume d’entraînement, staff médical et suivi scolaire – parce ce qu’en montant d’une division c’est tout le club qui doit monter d’un cran. » Et puis, être réserve et centre de formation d’une Ligue A, ce n’est pas la même chose que de l’être d’une Ligue B, les mouvements autour du CFC devrait s’intensifier, même si cela est déjà le cas depuis quelques temps. « Depuis deux ans je note une augmentation constante du nombre de candidatures que nous recevons. On nous contacte plutôt aussi dans la saison, j’avais déjà reçu des appels en septembre et novembre dernier au sujet de la saison 2016-2017. C’est vrai que le fait de monter en Ligue A va ouvrir des pistes différentes, Mladen Kasic le coach de la Ligue A va constituer son groupe, ensuite nous allons voir comment compléter ce collectif professionnel avec des jeunes du centre de formation qui auront le double projet : Nationale 2 / Ligue A. »

Pour Cauet, cette montée est une bonne chose et va créer une émulation au sein du club. Pour son propre effectif de Nationale 2, tout dépendra du budget et donc du nombre de joueurs qui pourront s’inclure dans le double projet. « Selon les saisons et nos budgets nous avons entre cinq et sept jeunes sous convention. Nous devrons sans doute renouveler notre CFC de 30 à 50%. Nous allons chercher deux types de profils. En premier lieu des joueurs de moins de 23 ans capables de suivre un rythme de Ligue A à l’entraînement et de rentrer en match en cas de besoin. Puis nous allons aussi chercher des joueurs de moins de 20 ans capables de jouer en Nationale 2 et en coupe de France jeune. » A la mi-mars, le club a reçu la visite de la DTN et du Ministère de la Jeunesse et des Sports pour le renouvellement de l’agrément. « Cela s’est très bien passé, je pense que nous avons des bases solides pour assumer une montée et continuer à former des jeunes sur le long terme. »

(Crédit photo : NVB)



Voir plus d'articles de la même catégorie