Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Nice doit encore se lâcher

Ecrit par Martial HESPEL

Nice reste sur trois victoires consécutives en Ligue B, dont les deux dernières en cinq sets. Si Kasic attend plus de son groupe, il est conscient de la fatigue et est satisfait.

Après deux défaites et zéro point en début de saison, c’est incontestable, Nice va mieux, son jeu se met en place, match après match. L’infirmerie se vide. Blessé à l’épaule il y a une semaine contre Toulouse en coupe de France, Mitrovic retrouve son meilleur niveau. Pourtant, l’équipe montre encore trop d’irrégularités. Pour preuve, sa dernière victoire, vendredi, à domicile contre Orange. Menés deux sets à rien en passant à côté de leur sujet, les Niçois vont finalement s’imposer trois sets à deux après avoir sauvé sept balles de match. 

« Une très belle équipe d’Orange avec Andrii Tupchii (33 points) qui a fait la différence lors des deux premiers sets. Nous, nous n’avons pas eu beaucoup de réussite en attaque. On rate une balle facile, puis on perd confiance », explique l’entraîneur Mladen Kasic à www.magsport06.fr. Derrière, Nice va retrouver son jeu, son esprit conquérant. Ristic et Mitrovic vont élever leur niveau de jeu, après deux sets pas du tout au gout du coach. « Dans ce championnat aucun ballon n’est facile. Tu ne dois rien rater. Chaque erreur peut te faire perdre le set et donc le match. C’est là qu’on voit notre fragilité mentale. » 

Du talent et de la pression

Après huit journées, Nice est septième de Ligue B, la deuxième division, avec douze points. Le leader, Alès, en compte neuf de plus et pourtant, les Gardois n’ont perdu qu’un match… face à Nice justement. Malgré l’écart, Kasic n’est pas inquiet, la saison est encore longue, la première place est encore largement jouable. Mais pour l’instant, l’équipe niçoise actuelle fait moins bien que celle de la saison passée. Pour une bonne raison. « On est certes meilleurs, on travaille mieux, mais la saison dernière, nous n’avions aucune pression : le groupe s’est amusé. Cette fois, on a la pancarte de favori. La pression est là. » L’effectif a été renouvelé à 60% cet été. 

Vendredi, déplacement à Saint-Quentin, dixième, à seulement deux points de Nice. « Sur chaque poste, on a un nom plus fort qu’eux. Mais dans un bon jour, c’est une équipe qui peut jouer magnifiquement bien. » Les Picards restent d’ailleurs sur deux victoires en championnat. Un choc d’équipes en formes. Si Kasic avoue que son groupe « peine encore à se lâcher, que la trouille est là domicile », l’équipe doit, comme il y a dix jours à Harnes, s’imposer. Ça commence par une bonne semaine d’entraînement. Celle qui avait précédé le match d’Harnes avait été abordée d’une façon conquérante et ce que Kasic veut voir c’est ça, un esprit positif avec la volonté de gagner à chaque séance.



Voir plus d'articles de la même catégorie