Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Nice avec cœur et courage

Ecrit par Martial HESPEL

Après quatorze journées, Nice est septième de Ligue B. Un classement honorable lorsqu’on fait le détail des blessures qui jalonnent la saison de l’équipe de Mladen Kasic.

Comptablement, la Ligue B du Nice Volley-Ball va mieux, c’est incontestable. Avant de recevoir vendredi Martigues, les hommes de Mladen Kasic restent sur trois victoires consécutives et surtout deux à l’extérieur, à Rennes et à Alès. Ainsi, les pensionnaires de Palmeira sont septièmes à seulement trois longueurs d’Orange, quatrième. Une place que convoite l’entraîneur niçois, car le top 4 offre l’avantage du terrain en play-offs. En coulisse, c’est plus compliqué. Les équpiers de William Bersani (Photo) ont besoin de retrouver leurs forces.

Les organismes souffrent. Si la saison passée les Niçois se sont hissés jusqu’en finale du championnat de France de deuxième division, c’est en partie grâce à sa miraculeuse chance de ne compter que très peu de pépins physiques, ou alors mineurs. Cette année, la musique est différente. Gêné par une épaule douloureuse en novembre, Mitrovic est cette fois out pendant une quinzaine de jours suite à une entorse, même tarif pour Thiebault Bruckert. Soané Falafala n’est, lui, pas à 100% en raison d’une plaie à la main. Enfin, une vraie catastrophe pour le groupe, Srdjan Ristic ne reviendra pas cette saison. Absent des terrains en décembre en raison d’une entorse, il a vu son genou le lâcher il y a quelques jours. Il sera opéré début février. Est-il revenu trop tôt ? Sans son entorse, son genou serait-il toujours intacte ? On ne le saura jamais.

Qui pour remplacer Ristic ?

Point positif, Nice a de la ressource, peut-être plus qu’on ne le pensait. En effet, à Alès, troisième du championnat, Nice s’est retrouvé mené deux sets à rien. Mais grâce à son banc, Suc, Bourdon ou encore Bathélémy, les Niçois sont revenus de façon héroïque et surprenante pour s’imposer en cinq sets, tout en utilisant très utilement la baisse de régime d’Alès. « L’ambiance est très bonne malgré les blessures. Contrairement à l’année dernière, tout le monde bosse à fond », explique l’entraîneur Kasic à www.magsport06.fr.

Nice est aujourd’hui à la recherche d’un joker médical pour remplacer Ristic. « C’est difficile. Les bons joueurs ont tous un club. J’ai deux idées, mais c’est impossible de les payer. » C’est donc avec ses moyens, sa jeunesse et donc son centre de formation que Nice devra se battre face à Martigues et Asnières qui, eux, luttent pour leur maintien. De plus, même s’il reste un cadre de l’équipe, le passeur titulaire Raphaël Corre, l’un des grands bonhomme de la saison dernière, se cherche et voit sa doublure Corentin Suc le pousser sur le banc et a changé la physionomie du match, comme cela s’est produit face à Alès. C’est donc tout un club qui aura besoin de son public ce vendredi à 19h30 pour prouver qu’une équipe, c’est avant tout un collectif.

(Crédit photo : Magsport06)



Voir plus d'articles de la même catégorie