Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Mougins tente le tout pour le tout

Ecrit par Martial HESPEL

En difficulté en Nationale 3 mais pas encore relégable, Mougins, sous l’impulsion du Président Pastorello, change le fonctionnement du groupe : au son des chaises musicales.

En prenant dix points lors de la phase aller du championnat de Nationale 3, Mougins avait déjà effectué un bon chemin vers le maintien. Son extrême jeunesse et donc une marge de progression plus qu’intéressante laissait présager une meilleure deuxième partie de saison après que les Alexandre Pastorello, Marcus Spina et autre Anatole Bodin eurent emmagasiné encore plus d’expérience du haut de leur 16 ans. Mais rien ne se passe comme prévu bien que le club n’ai jamais réellement caché que cette classe biberon – amplifiée par les intégrations récentes d’Alan Da Cunha et Thibaut Sacommano – était un coup de poker pour l’avenir : objectif Nationale 2 en 2018. En effet, en quatre matchs de phase retour, Mougins n’a pris que deux points : deux défaites en cinq sets. L’étau se resserre. Mandelieu va se maintenir. Antibes, bien que barré ce week-end par le talentueux centre de formation d’Avignon, s’est réveillé. Aix, également. Monaco prend toujours un point ici et là et avance.

L’heure est grave car, bien que les liens affectifs et familiaux puissent être forts à Mougins, la génération championne de France 15M rêve d’une autre issue qu’une relégation en Pré-Nationale. Et quand on connaît la concentration d’équipes du 06 à un très bon niveau, les mutations seront sans doute difficilement évitables sauf si le club constitue un groupe uniquement composé de minots pour remonter tout de suite : certains conflits générationnels sont évidents cette saison.

Alors, pour sauver les meubles, le club a décidé de changer le fonctionnement de l’équipe au soir du 20 février, défaite 3-0 à Antibes. « Le club de Mougins a souhaité, suite à la défaite chez le dernier Antibes, réorganiser son organigramme », révèle le club du M.O.M pour www.magsport06.fr. Ainsi, Dusan Pribanovic, n’est plus le coach officiel du groupe. « Il ne faut pas oublier que notre entraineur Dusan Pribanovic est dans sa première saison d’entraineur et que le groupe mouginois est tout sauf simple. »

« La réunion du staff technique a donc réparti les tâches. Quentin Hardy et Dusan Pribanovic préparent la semaine d’entrainement ensemble. Quentin Hardy dirige les entrainements. » Objectif ? Permettre à l’ancien professionnel du Nice Volley-Ball notamment de s’entrainer dans de bonnes conditions et ainsi retrouver son meilleur niveau. A 44 ans, l’emblématique Philippe Peyre se voit retirer le capitanat au profit de Pribanovic. Plus que jamais, cette saison devrait être sa dernière à Mougins. « Pribanovic sera le capitaine de l’équipe pour la dynamiser de l’intérieur. » Enfin, Frédéric Pastorello, le Président, en personne, coachera le groupe lors des cinq dernières journées. La Nationale 3 il connaît pour y avoir obtenu des résultats il y a quelques années et le communiqué du club est parlant : « Le Président dirigera l’équipe pour prendre sur lui la pression des résultats. »

Cette organisation a été mise en place ce week-end, à domicile, contre Aix : défaite trois sets à deux. « Avec cette nouvelle organisation technique et sportive et un nouveau système de jeu, nous avons concédé les deux premiers sets avant de revenir à deux partout. Mais l’inexpérience de nos jeunes nous a couté quelques points et donc la rencontre. Le positif est surtout que nous avons retrouvé un fonctionnement calme et les tensions dans l’équipe ont été extrêmement rares. » Coinçant dans le tie-break, ne pas perdre en trois ou quatre sets était capital.

La suite s’annonce difficile. Dans quinze jours, il faudra se rendre au Pontet : cinquième. Mais, à la lutte pour la montée il y a peu, les Vauclusiens sont en train de coincer avec trois défaite de suite. Mougins ne se cache pas et ira pour décrocher au minimum un point. « Puis nous jouerons (9 avril ; ndlr) notre maintien face à nos amis de Mandelieu qui viennent de se donner quasiment le maintien grâce à leurs deux victoires consécutives. » Entre temps, le 19 mars, il faudra recevoir le leader, Hyères / Pierrefeu qui vient de perdre contre Grasse. Un calendrier bien compliqué mais pas injouable.



Voir plus d'articles de la même catégorie