Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Mougins sur tous les fronts

Ecrit par Martial HESPEL

Avec une équipe première qualifiée pour les play-offs de l’Elite Nationale et une réserve chamboulée qui va lutter pour son maintien en Pré-Nationale, la section féminine de Mougins ne va pas s’ennuyer en 2014.

Elles vont se s’offrir le droit de rêver encore un peu plus à la Ligue A. Les féminines du Municipal Olympique Mougins vont jouer les play-offs de l’Élite Nationale, la deuxième division, avec l’obligation de terminer premières ou deuxièmes de ce nouveau championnat de huit équipes pour monter. Les filles de Marie Tarie ont terminé deuxième de la Poule C de la première phase, derrière Nancy. Le souci est là justement. Les Nancéiennes ont battu à deux reprises Mougins à chaque fois sur le score de 3 sets à 1. Si, pour cette deuxième partie de saison, Mougins ne parvient pas à prendre le dessus sur son principal rival, il ne restera plus qu’une seule place pour accéder à la première division. « Je pense que Nancy est au dessus du lot », avoue le Président du club azuréen Frédéric Pastorello. « Il ne devrait rester qu’une seule place pour cinq équipes : Vannes, Calais, Albi, Saint-Raphaël et Mougins. » Mais l’entraîneur Marie Tari veut croire aux chances de son groupe : « La première partie de saison m’a permis de retrouver petit à petit des filles blessées qui ont été opérées l’été dernier. L’effectif n’a jamais été à 100% depuis le mois de septembre. De plus, nous avons quatre recrues et chacune a du trouver sa place. Moi même il fallait que je trouve un système qui corresponde à chaque joueuse. Malgré tout, le résultat est là : nous allons jouer les play-offs. » En effet, si Mougins a perdu deux fois contre Nancy, elle n’a eu aucun souci pour écarter les quatre autres équpes.

Un début d’année en fanfare contre Saint-Raphaël

Tari rappelle que Nancy s’est clairement positionnée en début de saison pour monter. Vannes est également très ambitieuse : depuis la fusion, en 2006, des deux principaux clubs de la ville, l’équipe est passée de la NF3 aux play-offs de l’Élite Nationale. Saint-Raphaël, que Mougins a déjà rencontré en opposition amicale, sera à prendre très au sérieuse. « Même si nous avons perdu deux fois contre Nancy, je ne suis pas inquiète car, comme déjà évoqué, mon groupe n’était pas au complet. » Mougins va avoir un premier élément de réponse sur son réel potentiel dès le 11 janvier avec la réception de Saint-Raphaël à l’occasion des 8es de finale de la Coupe de France amateur. « La Coupe c’est notre deuxième gros objectif. On a pas le choix pour décrocher le trophée, dés janvier, il faudra battre un de nos adversaires pour la montée en Ligue A. Il faut se mettre en condition comme si c’était un match de championnat. Ce n’est pas plus mal de débuter ainsi pour monter en régime. J’attends de la combativité et de l’exigence. C’est notre seule occasion d’être prêtes pour la réception de Clamart le 18 janvier pour le début des play-offs. » Clamart est d’ailleurs placée, par le Président Pastorello, comme l’équipe la plus faible des play-offs. Tari est elle dans l’attente de l’évolution physique de sa passeuse. « Elle est diminuée à cause de problèmes de dos contractés pendant la trêve. »

La Pré-Nationale à la lutte pour se maintenir 

Pastorello se refuse lui à évoquer une montée impérative. « Nous sommes en play-offs et c’est très bien. Maintenant on vise un top 4. La montée n’est pas obligatoire dès cette saison : le club se construit. Nous on arrive de nul part. Nous étions encore en Nationale 3 il y a quatre ans. Être en play-offs valide notre maintien. C’est toujours intéressant. » Mais pour espérer jouer plus haut, Tari souligne le point sensible de son équipe : « Nous devons davantage travailler le bloc défensif. » Dans l’optique de faire progresser son groupe, Tari s’appuie depuis quelques semaines sur un nouvel adjoint : Guillaume Condamia. Ce dernier était, en début de saison, l’entraîneur de la réserve qui évolue en Pré-Nationale. Le technicien a pris la place de Nicolas Mattei : « Marie et Nicolas n’ont pas la même façon de travailler. Mais Nicolas reste au club. C’est toujours notre statisticien. Il est un formateur et reste donc aux côtés des équipes de jeunes : nous avons besoin de lui. Il est en train de lancer un nouveau processus d’entraînement collectif au sein du MOM. » Mais ce changement a été lourd de conséquences pour le club. Pas moins de cinq joueuses de la Pré-Nationale ont décidé de quitter le club lorsque Condamia a pris son poste aux côté de Marie Tari. « Nos petites cadettes, qui jouaient au niveau départemental, se retrouvent en Pré-Nationale depuis trois matchs. On gagne ainsi un peu de temps sur ce qu’on souhaite faire : composer la réserve de jeunes joueuses. Si elles arrivent à se maintenir ça sera très bien. Il y a deux équipes très faibles dans ce championnat : Toulon et Draguignan. Si on gagne contre elles, on devrait se maintenir. » La Pré-Nationale de Mougins est aujourd’hui entraînée par un duo : Fabrice Rey Ricord et Quentin Hardy. La fin de saison des féminines du MOM s’annonce palpitante à tous les étages.

(crédit photo : Municipal Olympique Mougins Volley-Ball)



Voir plus d'articles de la même catégorie