Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Mougins, mise sur les jeunes

Ecrit par Martial HESPEL

Si, dans la foulée de Cannes et du Cannet, les féminines de Mougins sont incontournables, la Nationale 3M s’inscrit sur un beau projet, basé sur de très jeunes joueurs.

14 ans, 15 ans, 17 ans. Voici les âges de plusieurs joueurs de la Nationale 3 de Mougins, seulement composée de deux éléments de plus de 23 ans. Une équipe ultra-jeune, qui a pour rôle de progresser et prendre du plaisir, sans aucune pression. En effet, cette équipe masculine était en Nationale 2 il y a deux ans, reléguée sous les ordres de Nicolas Mattei. Le technicien est revenu sur le banc cet été après une année de break avec la catégorie senior masculine. Au sein de ce championnat, six équipes vont se battre jusqu’aux derniers matchs pour se maintenir. Mougins, avec huit points, est pour le moment hors de la zone de relégation. Et notre petit doigt nous dit que si l’équipe n’est pas polluée par les blessures et que les jeunes continuent de progresser, elle devrait parvenir à se maintenir en cinquième division.

« Il faut voir comment les équipes vont évoluer. Celles qui vont le plus travailler vont s’en sortir. La mi-saison ne reflète pas trop ce qu’il se passera à la fin », prévient Mattei à www.magsport06.fr. « Je prends l’exemple de l’avant dernier du championnat, Pont de l’Isère. Cette équipe récupère son pointu qui était blessé. »

« Les débuts ont été difficiles »

« Chez nous, ce n’est pas une question de pression ou d’objectif. On est là pour travailler et former les minots. On cherche à conserver un bonne ambiance, qu’on gagne ou qu’on perdre. » Mais une chose est certaine, si Mougins se maintient cette année, que Mattei conserve son effectif, il faudra surveiller de près cette formation dans un ou deux ans. « Les gars ne manquent pas les entraînements. Même s’ils sont fatigués, avec l’école etc… Je n’ai pas ce genre de problème. J’ai confiance pour ce qui est du maintien. Les débuts ont été difficiles. Nous n’étions pas prêts : une équipe toute neuve. J’ai un joueur qui est parti de lui même. Alors voilà, notre collectif est serré, mais on s’entend bien, on bosse, on fait notre bonhomme de chemin. » Si, à 36 ans, Mattei possède encore la casquette de joueur, l’objectif est qu’il la quitte le plus vite possible. « Je ne m’entraîne pas. Je rentre le dimanche en jeu quand il le faut. Mais le but est que je sorte de ce rôle un maximum. » 

« Sur le terrain, difficile de tout maîtriser »

Mais là où Mougins pourrait voir sa jeunesse lui jouer des tours, c’est lors des derbies. Le MOM, sur la deuxième partie de saison, devra se déplacer à Cannes, à Saint-Laurent et à Antibes. Des matchs intenses, tant physiquement que mentalement. Mougins n’aura aucune prétention face à Cannes – chaque ne sera que bonus – mais face à ses deux autres voisins, un résultat à l’extérieur serait le bienvenu. Surtout qu’aux Oiseaux, les réceptions de Mandelieu, Riom – Cebazat et du Pontet seront périlleuses, surtout si, au fil de la saison, rien n’est encore joué en au haut de tableau. « Quand il faudra être des hommes on verra s’ils en sont capables. Je peux rentrer pour remonter la baraque. Mais quand je suis sur le terrain, c’est difficile de maîtriser la tactique. Tu as le nez dans le guidon, moins de recul. Je peux donner un coup de main, mais quand je regarde ensuite la vidéo, je me demande comment je peux laisser passer certaines choses… » Un libero de 19 ans, un passeur de 14 ans, un receptionneur/attaquant de 16 ans et d’autres éléments de 20 ou 19 ans, les Mouginois vont devoir faire preuve de beaucoup de maturité dans les semaines à venir.

Le 17 janvier, un match particulier va voir s’opposer Mougins à Mandelieu. Deux équipes diamétralement différentes. La première, très jeune, joue le maintien et la seconde, leader de son championnat, possède beaucoup de bouteille avec des nombreux trentenaires. Deux façons donc différentes de gérer la trêve, les fêtes et la reprise de l’entraînement. Attention aux surprises…

(Crédit photo : M.O. Mougins)



Voir plus d'articles de la même catégorie