Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Moriscot, un coup de main

Ecrit par Martial HESPEL

Durant la trêve hivernale, une tête d’affiche a rejoint la N3F de Grasse : Jessica Moriscot (à droite). Celle qu’on ne présente plus évoque ce retour à la compétition : opération maintien.

Championne de France de D2F avec l’OGC Nice en 2012, Jessica Moriscot a ensuite porté le maillot d’Antibes en N3F participant à la montée en Nationale 2 avant de stopper, le pensait-on, mais elle aussi, sa carrière il y a deux ans et demi pour donner la vie. Mais le talent et l’aura sont éternels parait-il. « Je ne pensais vraiment pas reprendre jusqu’à un certain coup de téléphone d’une amie très chère à mon cœur qui m’a expliqué la situation de Grasse », raconte t-elle à www.magsport06.fr.

A la recherche d’expérience dans son opération maintien, le club a donc pensé à Moriscot. Et avec franchise, elle avoue que l’affaire était bien mal engagée. « J’étais très réticente au départ. Grasse ce n’est pas la porte à côté et je ne connaissais personne dans ce club. Il fallait réfléchir à faire garder mon fils les jours d’entraînement et de match. Sans oublier que je n’étais pas en grande forme physique. Bref… Ce n’était pas gagné ! Mais mon amie a su jouer sur la corde sensible (rires). J’ai donc accepté qu’elle me mette en contact avec l’entraîneur, Bastien Grégoire. Lui a fait le reste… »

Après plusieurs appels et échanges, le technicien a su trouver les mots pour motiver sa dernière recrue et la convaincre de participer à ce nouveau challenge. Moriscot a donc repris l’entraînement le 3 janvier et la trêve hivernale, interminable, en raison du championnat du monde masculin organisé en France, lui a permis d’avoir du temps pour se remettre en rythme. « La trêve tombait à point nommé. J’ai eu un mois pour essayer de me remettre en forme et intégrer le projet de jeu du groupe. Mon intégration dans l’effectif s’est super bien passée : les filles sont supers. »

Et après treize journées, Grasse est onzième sur douze. C’est dur, très dur, mais une dernière victoire 33-28 face au Plan de Cuques et un resserrement général en bas de tableau, pouvant même inclure le sixième, Bouillargues, permet à Grasse d’y croire. « La dernière victoire nous a fait du bien mais on est toutes conscientes que le championnat n’est pas fini. Chaque match va compter, les équipes du milieu et bas de tableau se tiennent en peu de points. Il va falloir se battre jusqu’au dernier match du championnat. Je crois vraiment en mon équipe. Le challenge s’annonce très difficile mais pas impossible. »

Quant à l’avenir et la prochaine saison, que Grasse joue en N3F ou en PNF, cela semble clair pour Moriscot. « Je suis là pour donner un coup de main. J’espère vraiment qu’on réussira à se maintenir mais je ne pense pas continuer. Mon corps qui me dit « Stoooppp ; « Asseezzzz » (rires). » Que les adversaires se méfient de tout un groupe qui défendra jusqu’au bout ses couleurs. 

(Crédit photo : Lorène GLM)



Voir plus d'articles de la même catégorie