Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Montrer de quoi nous sommes capables »

Ecrit par Martial Hespel

Dans le ventre mou du championnat N3M il y a encore quelques semaines, Saint-Laurent du Var a vu sa marge de manoeuvre se réduire à néant. Les Laurentins n'ont plus le choix, il faut des points pour se sauver.

Cinq semaines et quatre matchs pour se sauver. Telle est la situation, difficile et inattendue, pour la Nationale 3 de Saint-Laurent du Var. Longtemps blotti en milieu de tableau, l’équipe de Pascal Drouot enchaîne les défaites sur des scores lourds et voit la zone rouge être toute proche, la faute à une cascade de blessures, dont le capitaine Hugo Vaillant. Thibault Callewaert, pointu de 24 ans, qui évolue depuis quatre saisons à Joseph Pagnol, met des mots sur les maux.

Thibault, le VBSL vient de s’incliner, lourdement, à Mandelieu, pourtant, le groupe a affiché un niveau excellent lors de la seconde manche. Qu’a-t-il manqué pour les pousser en cinquième manche ?


Nous n’avons pas réussi à afficher au niveau collectif l’euphorie qu’on a pu avoir au deuxième set. Individuellement, nous aurions aussi dû faire preuve de plus d’exigence et je suis le premier à en avoir manqué.


Sans être flamboyant, le VBSL a pris 12 points sur 27 possibles en 2021. Mais seulement 3 sur 21 en 2022 avec six défaites qui se sont enchaînées. Comment expliquer cette dégringolade ?


Nous sommes une équipe avec un bon potentiel sur le plan individuel. Mais nous avons du mal à jouer tous correctement ensemble au même match. On s’entend tous super bien et l’ambiance est vraiment bonne mais je pense qu’on a du mal à se soutenir et à rester soudés dans les moments difficiles. Malgré ça on arrive à retrouver des points positifs dans nos passages forts et si on arrive à maintenir ces moments on sera capable de ramener les points qu’il nous manque.


Le groupe arrive-t-il à rester soudé malgré les difficultés ?


Oui. La bonne humeur est toujours présente ! Il y a des entraînements plus difficiles que d’autres mais on continue de progresser et j’espère que ça nous permettra de gagner nos derniers matchs et de faire une saison intéressante l’année prochaine.


Quel est le discours de l’entraîneur ?


Même si Pascal (Drouot ; ndlr) a un tempérament de feu pendant les matchs, il sait trouver les mots et analyse au mieux nos défaites pour en tirer des leçons et s’entraîner pour améliorer les axes faibles des matchs. Maintenant c’est à nous de montrer ce qu’on sait faire et de remporter les derniers matchs pour nous maintenir.


Les clés à utiliser pour ne pas vivre une grande désillusion ?


C’est à nous de tout donner : chacun pour son équipe. Penser au collectif, jouer simple et montrer de quoi on est capable. Je pense qu’on a de quoi produire du beau volley et qu’il suffit juste que l’on prenne du plaisir à jouer tous ensemble et de tout arracher pour les quatre derniers matchs et aller chercher un maximum de points ! J’ai confiance en tous les joueurs et on va réussir à terminer la saison en beauté j’en suis sûr.



Voir plus d'articles de la même catégorie