Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Monter en N3F à court terme »

Ecrit par Martial HESPEL

Toujours groggy par la disparition de la N2F du club il y a deux ans, le SLB se reconstruit petit à petit en PNF. Le coach Sébastien Coanus dresse l’actualité au moment de la reprise.

Sébastien, tu vas débuter ta deuxième saison à la tête de la PNF de Saint-Laurent, quel a été le contexte de ta première ?

J’ai repris le groupe après une année où Stéphane Sanchez a fait ce qu’il a pu avec le groupe présent dû  aux événements qui ont conduit à la disparition de la Nationale 2 à l’été 2017. J’ai récupéré un groupe d’une moyenne d’âge de 21 ans. Ce fut une saison longue et enrichissante. J’entraînais pour la première fois des filles mais également une équipe première. Cependant le groupe vit bien et travaille dans la bonne humeur, ce qui nous a permis de réaliser l’objectif du maintien malgré les blessures, les départs mais également le retour de Maya Cachemir.

Des débuts postifs ?

Le groupe étant assez jeune et moi-même n’ayant jamais entraîné un groupe féminin, il a fallu que l’on prenne nos marques tant dans la vie de groupe que d’un point de vue basket. Les filles ont très bien réagi à chaque nouvelle demande tactique de ma part, elles se sont adaptées à chaque instant, c’est une vraie force. Maintenant il reste une marge de progression au niveau offensif comme défensif, mais également au niveau discipline où chacun va devoir apporter sa pierre à l’édifice tout en respectant le bien être collectif.

Des mouvements durant l’été ?

J’ai eu un départ dès janvier pour raisons profesionnelles. Je tiens à remercier et souhaiter bonne continuation à Jazz Drymon Fontani. Et en cette fin de saison, le départ de Leslie Razafindramiary, que je remercie pour son investissement tant en PNF qu’avec la réserve. Cette année, deux filles qui étaient -18 ans ont pu jouer aussi en PNF et ont donc été intégrées au groupe : Amandine Longo et Valentine Gault. Et donc Maya, qui est revenue en fin de saison nous donner un coup de main, devrait jouer un rôle de joker de luxe mais également de mentor pour le groupe.

Des arrivées ?

Je note deux arrivées pour cette saison. Une joueuse plus âgée, qui a notamment joué plusieurs années au niveau au-dessus, qui jouera le rôle de cadre et nous amènera toute son experience. Une joueuse de 17ans intègre l’effectif -18 et – au même titre que deux autres Laurentines de cette équipe – seront progressivement intégrées, d’abord à l’entraînement et en matchs en fonction des événements. Je suivrai leur évolution en -18 et avec la réserve. Je dois également faire face à l’indisponibilité de ma Capitaine jusqu’en janvier dû à une opération de l’épaule.

La reprise ?

Elle a débuté ce lundi sur piste. Tout s’est bien passé. Mon planning de reprise est calé sur le programme de la N3M. Nous nous sommes mis d’accord avec le coach Alan Semeria. De mon expérience d’assistant à Christian Delgado en N3M il y a deux ans, j’essaye au maximum d’alterner un travail sur piste et un travail en salle avec ou sans ballon. Les joueurs n’aiment pas forcément courir, donc il faut être un maximum ludique et de leur faire toucher le ballon. Il y aura trois ou quatre séances par semaine réparties principalement entre la piste et la salle mais également des séances en extérieur comme à Vaugrenier.  

L’objectif pour cette année ?

Il est double. Continuer à faire évoluer le groupe pour jouer une montée en Nationale 3 à court terme mais également intégrer les jeunes joueuses qui prétendent à pouvoir le faire. Avec les leçons de cette première saison, il faut que l’on arrive à avoir un bilan victoires / défaites positif, ce qui serait une bonne évolution. Avec ce bilan on verra à quelle place on terminera . Cela passera par du travail mais également de l’investissement et de la rigueur de chacun des acteurs.

(Crédit photo : Miko Missana)



Voir plus d'articles de la même catégorie