Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Monaco veut impressionner

Ecrit par Martial HESPEL

L’Union Cycliste Monaco a tout changé ou presque. Le directeur sportif Guido Possetto nous dit tout sur son effectif Elite/Espoir. La confiance est de mise en ce début de saison.

Ils sont dix à porter en 2014 les couleurs rouge et blanche de l’UC Monaco sous la direction du directeur sportif Guido Possetto. Deux Élites avec Gioele Morreale (Fr) et Matteo Draperi (Ita) et huit Espoirs avec Nicolo Lavazza (Ita), Andrea Cismondi (Ita), Massimiliano Vigo (Ita), Alessandro Di Sante (Ita), Nikita Zubenko (Ukr), Paul Mathou (Fr), Victor Langellotti (Monaco) et Jérôme Gilloux (Fr). « Le plus vieux de la bande, Draperi, a tout juste 22 ans. L’équipe est très jeune. C’est la politique de Monaco depuis quelques années : tout est accès sur la formation. Nous partons des catégories minimes et cadets pour aller au niveau le plus haut possible », explique Possetto.

« Nous avons un effectif international et cela nous permet d’avoir des invitations un peu partout. Nous allons bien entendu courir tout au long de l’année en France et en Italie mais nous avons aussi reçu une invitation pour le Tour du Maroc, en avril prochain, qui est une 2.2 UCI. » Monaco mène donc une politique qualitative avec peu de coureurs pour apporter de la qualité au cyclisme sur la Côte d’Azur : « C’est bien d’apporter un club supplémentaire compétitif au département. Alors oui nous avons des déplacements plus lointains car on monte de niveau mais ça fait parti du jeu. »

« Les gars sont motivés »

Si l’UCM compte plusieurs éléments monégasques en minimes, elle n’en possède qu’un dans son équipe Elite/Espoir. Langellotti a terminé en septembre dernier 17e de championnats du monde junior sur route. « Il possède de bonnes qualités et on essaye de le faire grandir. »

Il y a dix jours, sur les deux premières manches des Courses au Soleil, Monaco a montré de belles choses. Le 8 février, sur les Boucles Catalanes (118 kilomètres), Draperi a terminé 31e et Lavazza 27e. Le lendemain, sur le Circuit Méditerranéen (114 kilomètres), Lavazza a pris la 17e place : la cinquième du sprint du peloton. Draperi, toujours à ses côtés, s’est classé 24e. « Dimanche le peloton est venu mourir à deux secondes du groupe de tête. Lavazza était prêt pour le sprint : c’est dommage il a manqué peu de choses. Malgré tout, avec le niveau très relevé qui était présent, avec plusieurs DN1, c’est encourageant. Nous avons renouvelé l’effectif est ses deux courses étaient de bons tests. On sortait d’une semaine de stage à Cannes la Bocca, avec de grosses charges de travail. Les gars sont motivés, nous allons les soutenir au mieux : la saison s’annonce bien. » Il faudra également encore un peu d’adaptation aux Italiens de Monaco sur les courses françaises : « Ils ont été surpris de la gestion de la course. Voir partir des échappées d’aussi loin n’est pas dans leur habitude », détaille Possetto.

La suite ? Dès ce mardi et jusqu’à jeudi avec les trois manches des Boucles du Haut-Var avec Draperi, Lavazza, Cismondi, Vigo, Morreale, Di Sante, Zubenko et Mathou. « Je suis confiant. Nous ne sommes pas ridicules. On peut batailler avec de grosses équipes. »

(crédit photo : Carlos Meléndez – www.sportimagen.com)



Voir plus d'articles de la même catégorie