Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Monaco traverse la Méditerranée

Ecrit par Martial HESPEL

Fort de ses ambitions et de son développement, l’Union Cyclisme de Monaco participe depuis ce vendredi, jusqu’au 13 avril, au Tour du Maroc, course à étapes classée 2.2 à l’UCI.

« C’est tout simplement la première fois que l’UC Monaco participe à une course d’un tel niveau », dévoile Umberto Langellotti, Président de la Fédération Monégasque de Cyclisme. « Ceci s’inscrit dans une volonté affichée depuis quelques années de hisser Monaco au rang des meilleures équipes nationales françaises ou étrangères. C’est un long chemin qui a démarré lors du passage du Tour de France en 2009 à Monaco grâce à la volonté de SAS le Prince Albert II. » Ainsi, Monaco a effectué un recrutement de choix en allant chercher Mattéo Draperi, 23 ans, coureur à Chambéry en 2013, antichambre d’Ag2r. Monaco a également resserré son groupe élite à une dizaine de garçons pour bien cibler les objectifs. « Nos athlètes ont franchi petit à petit toutes les étapes avec la participation à des championnats nationaux et internationaux, dernier en date le championnat du monde sur route Junior à Florence en septembre 2013 avec la 17 ème place de Victor Langellotti à trois secondes du vainqueur. Pour cette raison, lors des jeux de la Francophonie à Nice, j’ai répondu favorablement à l’invitation de Mohamed Belmahi, Président de la Fédération Royale Marocaine de Cyclisme. »

« Ils ne manqueront pas l’occasion »

Au Maroc, Monaco aligne une fine équipe de cinq hommes : les Italiens Draperi, Lavazza, Cismondi, Vigo et l’Ukrainien Zubenko. Hors de question de s’y rendre pour y faire de la figuration, il faut faire honneur aux couleurs princières : « Draperi et Lavazza sont les deux leaders annoncés, Cismondi est un coureur complet qui accomplit un travail extraordinaire au sein de l’équipe et pourrait également jouer sa carte personnelle, Vigo est très adroit sur le vélo, rapide au sprint, Zubenko est le vice-champion junior de Ukraine, c’est sa première année chez les espoirs, mais il apprend et progresse très vite. Avant toute chose nos coureurs vont engranger de l’expérience, mais s’il y aura la possibilité de décrocher une bel place, ils ne manqueront pas l’occasion de la saisir, les courses de début de saison ont montré que nous n’étions pas ridicules face aux meilleurs DN1 françaises », conclue pour www.magsport06.fr Umberto Langellotti. Pour la première étape, longue de 156 kilomètres entre El Jadida et Safi, l’UCM a annoncé sur sa page Facebook la huitième place de Draperi. Il reste maintenant neuf étapes à disputer. Samedi, 140 kilomètres entre Safi et Essaouri. Plus de 1.500 kilomètres seront à parcourir lors de cette 38e édition.

(Crédit photo : Cynthia Amato)



Voir plus d'articles de la même catégorie