Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Monaco, sur le même rythme

Ecrit par Martial HESPEL

Invincible cette saison en Nationale 2 Féminine, Monaco avance à grand pas vers la montée en Elite mais le fait que Mauguio ne lâche pas, évite toute démobilisation.

Quand, après treize journées, on compte 45 points et qu’on a concédé que 4 sets, on pourrait penser que l’affaire est déjà réglée pour la montée de Monaco en Elite Féminine, objectif du club. Sauf que voilà. Si le troisième est à quatorze points, le dauphin n’en reste pas moins à trois unités des Monégasques, résultat du match aller. Match depuis lequel le leader a conservé son sérieux. « Nous sommes absolument ravies que les derniers matchs se soient soldés par des victoires et d’être toujours invaincues cette saison ! L’objectif est toujours le même c’est à dire de faire aussi bien, voir mieux, que la phase allée car nous avons tout de même concédé quatre sets. »

Malgré tout, Célia Da Moura, qui se confie à www.magsport06.fr, sait aussi que Mauguio a réussi un carton plein sur les douze autres journées et qu’il faudra au retour aller là bas. « Rien n’est encore acquis, Mauguio est juste derrière. Le moindre faux pas nous ramènerait à égalité. D’autant qu’elles s’accrochent, depuis leur défaite, elles réalisent un sans faute et battent les équipes avec des scores assez sévères. A vrai dire nous nous méfions encore plus de toutes les autres équipes, elles sont jeunes, elles connaissent notre jeu et seront ultra motivées pour prendre leur revanche. » Les nombreux centre de formation comme le Cannet-Rocheville, Cannes ou en Béziers auront progressé depuis la phase aller.

Mais les Monégasques, sereines, commencent déjà petit à petit à préparer la saison prochaine car en Elite, il faudra un groupe encore plus homogène et encore plus complet que cette année et ça commence maintenant explique la centrale qui dispute sa troisième saison sur le Rocher. « On est contente car nous avons stabilisé notre jeu, nous continuons à atteindre un très bon niveau mais aussi et surtout parce que tout le monde participe à la fête !  Les jeunes qui sont remplaçantes habituellement ont de plus en plus de temps de jeu, on adore ! » 

Quant bien même et chacun le répète sans cesse, cette saison à quatorze équipes est interminable avec 26 journées et quasiment aucun week-end de repos. Et Da Moura sait qu’avec ce rythme, tout peut encore se passer. « La saison est très très longue, il reste onze matchs et nous voulons valider la montée et mais aussi gagner le titre de champion de France. Pour cela nous réalisons des entraînements et une préparation physique sérieuse. On touche du bois car l’infirmerie reste vide et Eva Hamzaoui – entraîneur-joueuse – qui peut aussi rentrer en tant que joueuse et à tous les postes en cas de contre performance, n’a pas encore mis un pied dans le terrain ce qui est plutôt bon signe (rires). » 

Monaco sait aussi que dans ce championnat très homogène entre la sixième et la douzième place, tout le monde peut craindre pour son maintien. Toutes les équipes ont le couteau entre les dents et ça reprend dès samedi à Hyères… premier non-relégable. Les Varoises avaient bien embêté Mauguio dans leur salle il y a moins d’un mois avec notamment un 28-30 lors de la première manche. Méfiance.



Voir plus d'articles de la même catégorie