Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Monaco s’enlise en bas de tableau

Ecrit par Martial HESPEL

Pour la quatrième fois de la saison la Pré-Nationale Masculine de Monaco s’est inclinée pour un but. Face au Caivgal, l’équipe d’Eric Lemaitre est passée proche d’un joli coup. En vain. La zone rouge brûle à feu vif.

La situation commence à devenir critique pour la Pré-Nationale de l’AS Monaco, réserve de la NM2. Les équipiers de Nicolas Rochette (7 buts), sont tombés ce samedi 29-28 à Pasteur, la salle du Caivgal, leader du championnat, et grand favori pour la montée en NM3. Alors oui cette défaite n’a rien de honteux face à un redoutable adversaire, qui plus est à Nice. Mais dans la situation des Monégasques, peu importe l’adversaire, il faut des points. A la pause, le score est déjà bien en faveur des jeunes de Jean-Baptiste Gervais (15-10). De son côté, le coach monégasque, Eric Lemaitre, constate les dégâts : « Nous avons trop de déchets dans le duel à six mètres face au gardien. » Le technicien déplore également un manque d’agressivité en défense et un jeu trop rapide en attaques placées.

Trop de mauvais choix

Pourtant, à la quarante-cinquième minute, grâce à une énième réalisation de Rochette, Monaco va revenir à une petite longueur du Cavigal (22-21). « On recolle au score car notre notre jeu en attaque est beaucoup plus percutant, la balle voyage plus et nos duels sont remportés. » C’est à ce moment là que Gervais place un temps-mort, bénéfique, puisque les Niçois vont reprendre très rapidement le large (25-21). « Nous sommes toujours rattrapés par nos vieux démons. L’un va tenter un lobe sur jet de 7 mètres ou à l’aile, un autre shoot au bout de trois secondes d’attaque. Plein de petites choses qui font un tout. »

Match de la peur contre La Seyne

A quatre minutes de terme de la rencontre, le cinquième but de Delaboudinière permet aux Niçois de mener 27-23. Dans un dernier élan, Rousseau, Rochette, Repiquet et Hamada vont scorer. « Nous parvenons à revenir à nouveau au score. Mais le match était déjà plié », déplore Lemaitre. « Vous ne pouvez pas gagner un match si dans les huit dernières minutes, vous loupez trois tirs à six mètres. Même s’il y a la défaite, notre gardien a été bon et l’équipe n’a jamais baissé les bras. » Aujourd’hui, Monaco est neuvième au classement, mais avec un voir deux matchs d’avance sur La Seyne, Draguignan et Antibes. Cette défaite d’une longueur à Pasteur, fait écho au revers du 16 février, à Monaco, contre Hyères, déjà pour un petit but (27-28). « Nous ne sommes pas forcément bien au classement. Mais j’ai confiance en mes joueurs. » Samedi prochain, Monaco va recevoir La Seyne. Malheur au perdant.

(crédit photo : AS Monaco Handball)



Voir plus d'articles de la même catégorie