Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Monaco relance la machine

Ecrit par Martial HESPEL

En s’imposant contre Aix, Monaco confirme son retour en forme et a toujours son destin en main pour le maintien en Nationale 2, malgré les victoires des poursuivants.

Football, volley-ball ou encore basket-ball, tout réussi en ce moment au Rocher que ce soit sur le plan professionnel, amateur, masculin ou féminin. Pour autant, une équipe phare de la Principauté commençait à glisser dangereusement : la N2M de l’ASMHB.

Après une première partie de saison correcte en 2016, l’équipe de Xavier Mangematin a enchaîné en 2017 un nul et quatre défaites avant de réagir récemment par deux succès. Le premier il y a dix jours 32-26 contre Vitrolles et le second ce week-end 22-32 à Aix. Pourtant, le centre de formation, nouveau terrain de jeu de Florent Manaudou, était encore au contact, 17-17, à la 41e. La suite, vous la connaissez, Monaco va infliger une volée aux Aixois lors des vingt dernière minutes. « Aucune des deux équipes n’a réussi à creuser un écart assez conséquent », raconte Sébastien Plaquin, joueur de l’ASMHB, à www.magsport06.fr. Et il faut dire, qu’en raison des blessures, mais aussi du départ de Cochard pour le Cavigal Nice, l’équipe d’Aix est bien différente de celle du match aller contre qui Monaco s’était incliné 29-33. « On a su rester au contact d’Aix lorsqu’ils sont passés devant en début de deuxième période. Puis on réussi à faire un écart conséquent en fin de match, notamment en maîtrisant nos supériorités et en arrêtant deux penalties. » Après seize journées, Monaco est neuvième à deux points du sixième… Aix.

Ces six points relancent ainsi une machine enrayée non pas par une trêve mal digérée comme l’explique Plaquin, mais par différents scenarii de match. « On a bien travaillé pendant la trêve hivernale mais on est passé aux travers contre Mougins et malheureusement on perd d’un but à La Crau qui est leader. Et puis on savait que ça serait compliqué à Ajaccio étant donné qu’aucune équipe n’a gagné chez eux cette saison. On ne fait pas un mauvais match malgré l’écart conséquent à la fin. On s’est tout de suite dit que notre objectif était la victoire face à Vitrolles la semaine d’après. » Chose faîte. Obligatoire même puisque Mougins – Mouans-Sartoux et Vitrolles gagnant ! Et avec les défaites d’Antibes, de Marseille et donc d’Aix, c’est tout un bas de tableau, où Chateauneuf semble avoir définitivement décroché, qui se retrouve on ne peut plus incertain. Chaque équipe semble être capable, à n’importe quel moment, de claquer deux ou trois victoires de suite. 

Et au final, l’équipe qui actuellement inquiète le plus, c’est bien Aix-en-Provence, qui, malgré les progrès du groupe et notamment de Manaudou comme le martèle l’entraîneur Saric, ne semble pas réagir comptablement et joue en plus de malchance avec la blessure face à Monaco du gardien Julien Esposito. « On sent que l’écart se resserre de plus en plus entre le bas et le milieu de tableau. Toutes les équipes sont susceptibles d’enchaîner les victoires et même de gagner contre le haut de tableau comme l’ont pu faire Mougins contre Saint-Raphaël ou Antibes contre Nîmes. Chaque match devient important. » On surveillera également de prêt le rendement de Saint-Raphaël. Avec quatre défaites et une seule victoire, justement contre Aix, lors des cinq derniers matchs, le SRVB ne rassure pas et voit son matelas fondre. Il me manquerai plus que ce week-end, dans sa salle, Chateauneuf, lanterne rouge, se relance face à Aix, pour redistribuer les 54 cartes du jeu. Dans le même temps, Monaco ira à Saint-Raphaël. Le carburant des centres de formations décidera t-il des relégations en fin de saison ?

(Crédit photo : Damir Rasol)



Voir plus d'articles de la même catégorie