Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Monaco, new-look en Lettonie

Ecrit par Martial HESPEL

Beaucoup de choses changent en 2016 pour Monaco qui lance dans une semaine sa nouvelle campagne de Coupe Davis en Lettonie. Le nouveau Capitaine Guillaume Couillard plante le décor.

Monaco va entamer sa dixième campagne consécutive dans le Groupe II de la Coupe Davis, soit la troisième division. Mais ce cru sera bien différent du précédent. Dans un premier temps, après avoir reçu la Finlande et le Maroc l’an passé, il faudra cette fois aller en Lettonie lors du premier week-end de mars. Il y a trois ans, Monaco avait reçu cette nation à la grande différence que Ernests Gulbis était là et avait battu Monaco à lui seul. Cette fois, il ne sera pas présent. « On ne va pas cacher que l’absence de Gulbis est un plus pour nous », explique le Capitaine Monégasque Guillaume Couillard, à www.magsport06.fr.

« Maintenant Liebetis est un joueur qui a fini son cursus universitaire aux USA et qui joue maintenant à l’ATP et qui est en forme. » Le natif de Sigulda est aujourd’hui 573e mondial : meilleur classement de sa carrière à 23 ans. Il y a quinze jours, il a remporté un Future 10.000$ en simple en Azerbaïdjan. De plus, ce vendredi, le Letton, homme fort de sa nation en l’absence de Gulbis, vient de briller en double sur le 10.000$ Tel Aviv : le titre. Plusieurs cordes à son arc… Aux côtés de Liebetis, les jumeaux Martins et Janis Podzus qui, depuis trois ans et leur venue à Monaco, n’ont pas explosé sur le circuit. Martins restant malgré tout à coup sûr le plus talentueux des deux. En quatrième homme, Rudolfs Mednis. Méfiance, à 18 ans, il n’est pas classé à l’ATP, n’a que très peu d’expérience en senior mais est un très honnête 128e mondial en Junior et a remporté début février un Grade 4 en simple et… en double à Szczecin. Attention à son insouciance si le Capitaine Karlis Lejnieks venait à faire appel à lui si le vendredi tourne mal pour la Lettonie… « Ils sont tous à l’aise sur dur en indoor. On se méfie mais on y va pour gagner. »

Catarina, c’est le moment

En face, c’est donc un nouveau Capitaine qui s’avance sur banc de Monaco : Guillaume Couillard. A son actif depuis 2002, 49 matchs : 24 en simple et 25 en double. Une institution. Il prend donc la place de Christophe Boggetti. Pourquoi maintenant ? « Il était convenu que quand je ne serai plus dans les quatre joueurs, je remplacerai Christophe. Le moment étant venu de lancer Lucas (Catarina ; ndlr) le capitanat me revient. Christophe reste le DTN de la Fédé. » Ainsi, autre nouveauté, après avoir été le cinquième homme depuis deux ans, Catarina devient officiellement un joueur à part entière de la sélection à 19 ans. « Que Lucas intègre le groupe est logique. C’est une vraie solution pour l’équipe. C’est le moment. »

Le reste de l’équipe c’est du classique avec un Benjamin Balleret qui place cette compétition au cœur de sa fin de carrière. Romain Arneodo, constamment à la recherche de résultat sur le circuit, mais qui depuis deux ans n’est jamais passé à côté de ses rencontres si particulières et enfin un Thomas Oger toujours présent et consciencieux dans sa préparation pour défendre ses couleurs. « Romain retrouve toujours de l’envie quand il joue pour l’équipe : il devrait répondre présent. Benjamin continue sa carrière uniquement pour briller en Coupe Davis donc il brillera. Lucas est impatient de représenter son pays et Thomas a repris l’entraînent avec beaucoup d’entrain dans le but de nous aider. Son expérience nous est précieuse. » Et Couillard ? Dans quel état d’esprit est-il avec cette nouvelle casquette ? « J’ai faim de victoire, j’aime la Coupe Davis. J’ai participé à quarante rencontres et je reste un gamin à l’approche de la prochaine. » Et pour ses débuts à ce poste, un gros choix s’offre à lui. Il dispose pour le simple de trois garçons qui ont aujourd’hui un niveau assez semblable sur le circuit – leur classement le prouve – mais avec trois expériences totalement opposées dans la compétition : Balleret depuis 2004, Arneodo depuis 2014 et Catarina va découvrir. Qui choisir ? « Ça ne sera pas simple mais le choix est un luxe! C’est mieux dans ce sens là. »

Dès lundi, début de l’entraînement sur place

Si Monaco part peut-être avec une longueur d’avance sur le papier, la sélection à tout intérêt à passer car, même si Couillard se refuse à penser déjà au prochain tour, il sera très peu confortable d’affronter l’Egypte ou le Belarus lors d’un possible barrage pour se maintenir dans la division en juillet prochain. « On ne pense pas à la rencontre d’après. On veut gagner toutes les rencontres que l’on va jouer. Nous partons dimanche. Lundi on commencera à s’entraîner sur le court de la rencontre pour prendre nos marques sur la surface puis les jours suivants on mettra l’accent sur le travail du double et beaucoup de matchs d’entraînement en simple. » La rencontre aura lieu à Daugavpils du 4 au 6 mars.



Voir plus d'articles de la même catégorie